REPORTAGE. « Il est quand même exceptionnel… » Entre deux selfies, Gabriel Attal a inauguré le pont de Camélat à Agen

Politique, Agen, Lot-et-Garonne Publié le 04/05/2024 à 19:31 , mis à jour à 20:04 Bertrand Chomeil   l'essentiel Entre deux selfies, le Premier ministre Gabriel Attal a inauguré hier le pont de Camélat. Et Jean Dionis a annoncé qu’un autre pont verrait le jour. Dans un département où deux députés sur trois portent les couleurs


REPORTAGE. “Il est quand même exceptionnel…” Entre deux selfies, Gabriel Attal a inauguré le pont de Camélat à Agen
Publié le
, mis à jour

l’essentiel
Entre deux selfies, le Premier ministre Gabriel Attal a inauguré hier le pont de Camélat. Et Jean Dionis a annoncé qu’un autre pont verrait le jour.

Dans un département où deux députés sur trois portent les couleurs du RN et à quelques semaines d’élections européennes mal engagées pour la majorité présidentielle puisque le parti de Marine Le Pen fait la course en tête (plus de 30 % des intentions de vote selon un récent sondage de l’Ifop), le déplacement Gabriel Attal samedi 4 mai à Agen pour inaugurer le Pont de Camélat était éminemment stratégique. Le fer de lance du gouvernement doit occuper le terrain, « comme Bardella » (*) glissait hier, un brin moqueuse, une personnalité de gauche.

En amont de cette visite officielle, le Premier ministre avait insisté sur sa volonté de prendre un bain de foule. Celle qui lui a ouvert les bras a pris une douche digne de François Hollande en l’attendant comme le messie. La météo était annoncée pluvieuse au point que les organisateurs s’étaient posé jeudi la question de reporter l’événement. Les prévisions ont été exactes jusqu’à 16 h 30 où le ciel s’est calmé.

A lire aussi :
Pourquoi le Premier ministre Gabriel Attal sera présent à Agen pour l’inauguration du pont de Camélat

« Bienvenue au pays des pruneaux »

Après un rendez-vous à la préfecture avec les syndicats agricoles, Gabriel Attal arrive à plus de 16 heures sur le site de Camélat. Une bonne heure de retard donc.
Des poignées de main, des selfies à gogo, il bouscule d’emblée l’ordre du jour. « Bienvenue au pays des pruneaux » lui dit un père avec petit garçon dans les bras. Plus tard, il en prendra un autre dans les bras devant les caméras et les objectifs des photographes. Du pain béni !

Il est là pour être au contact. Il y va dans une atmosphère digne d’une feria tant la foule est compacte. « Quel bordel ! » souffle un élu. « C’est le grand délire » lance un homme dans le sillon du Premier ministre avant de lâcher : « Je suis bloqué sur le pont, je ne peux même pas rentrer chez moi ». « Il est quand même exceptionnel » reconnaît le maire d’Agen qui l’accompagne un temps dans cette déambulation au cœur d’au moins 5000 personnes.

« Il permettra la liaison entre la Gare LGV de Brax-Roquefort et la gare du centre-ville d’Agen »

Vers 17 heures, il s’engage enfin sur le tapis rouge du pont de Camélat pour aller couper le ruban et inaugurer cet ouvrage à 60 M€. Cette séquence était prévu à 15 heures… Il indique alors vouloir faire son discours sur le pont alors qu’il était prévu dans le chapiteau installé au marché des producteurs.

Alors que deux enfants de Pont-de-Casse perdus sur le pont par leur parent sont pris en charge par les CRS avant d’être retrouvés par leur mère, Jean Dionis attaque un discours de 20 minutes où il annonce notamment qu’un petit frère verrait le jour juste à côté de Camélat. Cet autre pont ferroviaire devrait voir le jour dans 10 ans. « Il permettra la liaison entre la Gare LGV de Brax-Roquefort et la gare du centre-ville d’Agen ».

Si Gabriel Attal était à Agen pour marquer sa communion avec le peuple, il avait aussi besoin d’un symbole. Le pont en est un formidable. « Avec Camélat, les annonces se transforment en acte, a-t-il déclaré. Les décisions du quotidien sont plus importantes que les beaux du discours. Un pont, c’est une solution. C’est la vie des habitants qui changent concrètement. » Il a poursuivi avec, bien sûr, un couplet sur l’Europe. Et enfin par une note d’humour. « On m’a prévenu (notre édition du vendredi 3 mai) que le dernier Premier ministre qui a inauguré un pont à Agen, Jacques Chaban-Delmas, avait démissionné dans la foulée. J espère que l’on va conjurer le sort ».

(*) Jordan Bardella est la tête de liste du RN pour les européennes

,

L’immobilier à Agen

568.85 €

Proche tous commerces, au sein d’une résidence récente et sécurisée, appart[…]


425 €

Appartement 2 pièces 36 m2 situé à l’Ermitage

Au 3ème étage d’un immeuble[…]


694.5 €

Agen centre, au 2ème étage d’une résidence avec parking sécurisée, bel appa[…]

Toutes les annonces immobilières de Agen


Un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *