Conflit locatif à Lesparrou : une propriétaire désespérée face à la justice avec un bidon d’essence

Logement, Société, Lesparrou Publié le 12/04/2024 à 17:02 , mis à jour à 20:55 So. M. l'essentiel Une Ariégeoise de 69 ans, s’est postée devant le tribunal de Foix, le vendredi 29 mars dernier, pour "qu’enfin les autorités entendent [s] a détresse". Depuis plus d’un an, les locataires de sa maison située à Lesparrou, en Ariège


“C’était un acte désespéré, personne ne m’écoute” : sa maison est squattée, elle va au tribunal avec un bidon d’essence

Dans la petite commune de Lesparrou en Ariège, une scène choquante s’est déroulée devant le tribunal de Foix le 29 mars dernier. Noëlle S., une sexagénaire, est apparue avec un bidon d’essence et une pancarte, implorant les autorités de prêter attention à sa situation précaire causée par des locataires qui refusent de payer leur loyer depuis plus d’un an. Cet acte désespéré souligne l’impuissance ressentie par certains propriétaires face aux abus locatifs et aux lenteurs judiciaires.

🔹 La genèse du désespoir
Depuis 2020, Noëlle a aménagé le garage de sa maison pour y vivre, tout en louant l’étage principal. Cependant, le couple occupant ce dernier n’a plus versé de loyer depuis février 2023. Malgré les promesses de départ, ils occupent toujours les lieux en avril 2024, exploitant une faille dans leur processus de surendettement validé.

🔹 Conséquences d’un acte illégal
En décembre, la situation a poussé Noëlle à couper l’électricité, un geste illégal qui a détérioré l’état de la maison, la rendant insalubre. La préfecture a depuis exigé qu’elle effectue des travaux pour rendre le logement à nouveau habitable. Les locataires, se sentant lésés par une surfacturation antérieure, refusent tout paiement, aggravant la précarité de Noëlle.

🔹 Un cri pour l’aide
« C’était un acte désespéré car, depuis un an, personne ne m’écoute », confie Noëlle, qui craint de perdre définitivement sa maison après tout ce combat. Elle a un peu plus d’un mois pour réparer son bien, une tâche financièrement hors de portée.

Cette situation à Lesparrou est un exemple frappant de la complexité des litiges locatifs et des défis auxquels sont confrontés les petits propriétaires en France. Elle souligne l’urgence de réformes pour équilibrer les droits entre locataires et propriétaires et accélérer les procédures judiciaires dans de tels conflits.


Un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *