Un médecin placé en garde à vue pour une suspicion d’agression sexuelle sur une mineure

Il s’agissait d’une simple grippe, mais le médecin aurait estimé qu’il était nécessaire de palper sa poitrine. Début mai, Lola*, 15 ans, s’était rendue en compagnie de sa mère chez un médecin généraliste de Chilly-Mazarin, dans l’Essonne, pour de la toux. Lors de la consultation, le praticien, âgé de 64 ans, aurait touché la poitrine


Un médecin placé en garde à vue pour une suspicion d’agression sexuelle sur une mineure

Il s’agissait d’une simple grippe, mais le médecin aurait estimé qu’il était nécessaire de palper sa poitrine. Début mai, Lola*, 15 ans, s’était rendue en compagnie de sa mère chez un médecin généraliste de Chilly-Mazarin, dans l’Essonne, pour de la toux. Lors de la consultation, le praticien, âgé de 64 ans, aurait touché la poitrine de la jeune fille. Celle-ci a alors rapporté à sa mère les gestes effectués par le médecin, et, quelques heures plus tard, toute la famille de Lola a débarqué au cabinet médical, exigeant des explications. C’est alors que le frère de la collégienne a violenté le médecin, qui s’est excusé.

Le sexagénaire déjà auditionné pour des faits de même nature

La jeune fille a déposé plainte le 2 mai et son frère a été entendu librement pour ces faits de violences, a appris Le Figaro auprès d’une source policière. Toujours selon nos informations, des recherches dans des fichiers confidentiels ont révélé que le médecin en question avait déjà fait l’objet, en 2020, d’un signalement pour viol sur une personne majeure, sans pour autant qu’il y ait un dépôt de plainte. Le sexagénaire aurait également déjà été auditionné sur un fait de même nature : entre septembre 2016 et mars 2021, il aurait donné quelques «tapes sur les fesses d’une patiente majeure».

Ce vendredi 3 mai, le médecin a été placé en garde à vue pour «agression sexuelle sur mineure». Celle-ci a été prolongée. Le mis en cause conteste les faits : il nie «toute palpation mammaire» et assure n’avoir procédé «qu’à une palpation abdominale». Ce dernier a également déposé plainte contre le frère de la jeune fille pour «violences».

*Le prénom a été modifié


Un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *