Un grappin américain, relique du Débarquement, adjugé à 21 000 euros aux enchères à Cherbourg

Un grappin américain ayant servi lors du Débarquement a été adjugé 21 000 euros samedi 4 mai à l'hôtel des ventes de Cherbourg, rapporte France Bleu Cotentin. Ce grappin a servi lors de l'ascension des falaises de la Pointe du Hoc, dans le Calvados, le 6 juin 1944, utilisé par les rangers américains. Il a


Un grappin américain, relique du Débarquement, adjugé à 21 000 euros aux enchères à Cherbourg

Un grappin américain ayant servi lors du Débarquement a été adjugé 21 000 euros samedi 4 mai à l’hôtel des ventes de Cherbourg, rapporte France Bleu Cotentin. Ce grappin a servi lors de l’ascension des falaises de la Pointe du Hoc, dans le Calvados, le 6 juin 1944, utilisé par les rangers américains. Il a ensuite été conservé pendant des années par une famille du Cotentin.

D’une longueur de 122 cm, avec ses six griffes d’accroche, il s’agit d’un outil assez rare : seulement deux grappins complets sont connus dans le monde, explique Samuel Boscher, le commissaire-priseur. Le premier est exposé au musée Overlord de Colleville-sur-Mer, dans le Calvados. Il avait été acheté aux enchères à Caen en mai 2019, adjugé à 51 000 euros. Celui adjugé samedi avait dû être sablé et repeint car il était resté très longtemps en extérieur.

« Ce qui est fabuleux, c’est qu’on a un petit bout de filin encore au bout, c’est assez émouvant », explique le commissaire-priseur Samuel Boscher. De longues vérifications avaient été faites pour s’assurer qu’il ne s’agissait pas d’une copie puisque de faux grappins ont été fabriqués bien après le DDay.


Un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *