Salman Rushdie conseille à Giorgia Meloni «d’être moins puérile et de grandir»

L'écrivain américano-britannique Salman Rushdie a exhorté jeudi la première ministre italienne d'extrême droite Giorgia Meloni à se montrer plus tolérante à l'égard des critiques, estimant qu'elle devrait «être moins puérile et grandir», selon les médias. L'auteur d'origine indienne s'adressait à des journalistes lors de la foire du livre de Turin (Piémont), où il doit se


L’écrivain américano-britannique Salman Rushdie a exhorté jeudi la première ministre italienne d’extrême droite Giorgia Meloni à se montrer plus tolérante à l’égard des critiques, estimant qu’elle devrait «être moins puérile et grandir», selon les médias.

L’auteur d’origine indienne s’adressait à des journalistes lors de la foire du livre de Turin (Piémont), où il doit se produire vendredi aux côtés du journaliste italien Roberto Saviano. Ce dernier a été condamné en octobre par un tribunal italien à une amende de 1000 euros avec sursis pour avoir diffamé Giorgia Meloni en critiquant sa position sur les migrants.

«À mes risques et périls, je dois dire que les hommes politiques devraient avoir la peau plus dure, car un homme politique aujourd’hui, en plus d’avoir un grand pouvoir, a aussi une grande autorité», a déclaré Salman Rushdie lorsqu’on l’a interrogé sur cette affaire. «Il est donc normal que certaines personnes parlent d’eux directement, même mal, en utilisant un mot grossier comme celui qu’a utilisé Roberto», a-t-il déclaré selon l’agence de presse Ansa. Il a ajouté : «Je conseillerais à cette dame d’être moins puérile et de grandir». Roberto Saviano avait traité Girogia Meloni de «bâtarde» à la télévision nationale en décembre 2020, lorsque la dirigeante d’extrême droite était encore dans l’opposition. Connu pour son best-seller international sur la mafia Gomorra , il vit sous protection policière en raison des menaces de la criminalité organisée.

Salman Rushdie est également menacé de mort depuis que son roman Les versets sataniques, paru en 1988, a été déclaré blasphématoire par le guide suprême iranien, qui a appelé les musulmans du monde entier à le tuer. Il a été agressé au couteau en août 2022 lors d’une conférence littéraire à Chautauqua, au nord de New York, par un Américain d’origine libanaise soupçonné d’être sympathisant de l’Iran. Grièvement blessé, l’écrivain a perdu un œil.

Salman Rushdie est à Turin pour promouvoir Le Couteau, des mémoires dans lesquelles il livre ses réflexions sur cette agression en public qui l’a conduit à l’article de la mort. Un historien italien connu, Luciano Canfora, a été renvoyé en avril en justice pour diffamation envers Giorgia Meloni, la cheffe du gouvernement ayant porté plainte contre l’intellectuel qui l’avait traitée de «néonazie dans l’âme».