Puy-de-Dôme : une usine de Volvic à l’arrêt après une explosion, la direction évoque un «acte de malveillance»

Une explosion a eu lieu dans la nuit de mardi à mercredi dans une usine des eaux de Volvic, dans le Puy-de-Dôme, provoquant des «dégâts importants» et son arrêt technique, a-t-on appris mercredi auprès du parquet de Clermont-Ferrand. «Notre site de production Volvic a été victime d'un acte de malveillance», sans faire de blessés, a


Puy-de-Dôme : une usine de Volvic à l’arrêt après une explosion, la direction évoque un «acte de malveillance»

Une explosion a eu lieu dans la nuit de mardi à mercredi dans une usine des eaux de Volvic, dans le Puy-de-Dôme, provoquant des «dégâts importants» et son arrêt technique, a-t-on appris mercredi auprès du parquet de Clermont-Ferrand. «Notre site de production Volvic a été victime d’un acte de malveillance», sans faire de blessés, a indiqué à l’AFP la direction de Volvic (groupe Danone).

Une inscription sur un mur

Une inscription a été retrouvée sur un mur, disant: «Extractivisme de l’eau? Nan mais à l’eau quoi», a indiqué la procureure Dominique Puechmaille, confirmant des informations du quotidien La Montagne et de BFM TV.
Une plainte a été déposée et une enquête a été ouverte, menée par la section de recherches de la gendarmerie, pour tenter d’éclaircir le déroulement des faits.

«Il n’y avait pas de production aujourd’hui car nous sommes le 1er mai. La production devait démarrer demain (jeudi, ndlr) ce qui ne sera pas possible», a expliqué la direction de Volvic à l’AFP. «Toutes nos équipes sont mobilisées pour pouvoir redémarrer le plus vite possible», a-t-on précisé de même source. «Les dégâts sont d’ordre technique et n’ont aucun impact sur la qualité de l’eau», a assuré Volvic, «condamnant avec la plus grande fermeté cet acte qui vise à nuire à l’activité d’une entreprise locale historique».


Un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *