PORTRAIT. Festival de théâtre amateur de Cahors : elle réalise des croquis en aquarelle pendant les spectacles

Théâtre, Fêtes et festivals, Culture et loisirs Publié le 10/05/2024 à 07:07 , mis à jour à 18:23 Aouregan Texier l'essentiel Le festival de théâtre amateur de Cahors a démarré depuis jeudi soir. Dans le hall du bâtiment, de jolis dessins en aquarelle sont accrochés. Ils représentent des petits moments des différents spectacles. C’est Florie


Publié le
, mis à jour

l’essentiel
Le festival de théâtre amateur de Cahors a démarré depuis jeudi soir. Dans le hall du bâtiment, de jolis dessins en aquarelle sont accrochés. Ils représentent des petits moments des différents spectacles. C’est Florie Martinez, une artiste lotoise, qui a le coup de pinceau.

Un quart d’heure avant le spectacle « OUASMOK ? », ce jeudi, au festival de théâtre amateur de Cahors. La salle est plongée dans la semi-pénombre. Sur scène, les comédiens font leur dernière répétition. Et au premier balcon, Florie Martinez s’installe. Sans faire de bruit, elle sort ses petites feuilles A5, plonge ses pinceaux dans un verre d’eau et prépare sa palette de couleurs. Son stylo noir n’est pas très loin.

Florie a sa place réservée pendant la durée du festival de théâtre amateur de Cahors.
Florie a sa place réservée pendant la durée du festival de théâtre amateur de Cahors.
DDM Aouregan Texier

Pendant toute la durée du festival, Florie réalise des aquarelles des spectacles. « Pendant que je regarde la pièce, il y a des mouvements ou des gestes qui attirent mon attention. C’est presque comme un flash dans ma tête. Je me mets à le dessiner tout de suite. Et quand je relève la tête, les comédiens sont passés à autre chose », détaille la jeune Lotoise. Cette dernière réalise un premier croquis au stylo avant d’ajouter de la couleur. Le tout dans le noir. « Pour le moment, les pièces m’ont donné assez de luminosité pour que je m’y retrouve ! Mais sinon, je connais bien mon matériel, j’arrive bien à me retrouver », plaisante l’artiste. Pour chaque spectacle, d’une heure environ, elle retire une dizaine de croquis. « J’aime bien en faire le plus possible. Pour garder le spectacle en tête. Je réfléchis un peu comme un photographe, j’en fais plusieurs pour sélectionner les meilleurs », s’amuse Florie, qui réalise des croquis de ce festival pour la deuxième année.

De l’aquarelle et de la gravure

Ses croquis sont ensuite affichés dans le hall du théâtre et sont à prix libre. « Les gens sont assez généreux », confie Florie. Les membres des troupes représentés, ceux de la Troupe en boule (organisatrice du festival) ou même le public, il ne reste plus beaucoup de croquis à la fin.

L’aquarelle et la gravure sont une réelle passion pour Florie. « J’ai toujours dessiné, aussi loin que je m’en souvienne. Et aussi loin que mes parents s’en souviennent ! C’était plus que quelque chose que j’aimais faire, je ressentais vraiment de la joie et de la sérénité », décrit la jeune femme. Pourtant, à la sortie du bac, elle se tourne vers des études littéraires et se lance dans une maîtrise de traduction à Montpellier. Elle s’installe à Toulouse et devient traductrice indépendante. Au bout de six ans, elle se lance enfin : elle va tenter le concours des Beaux-Arts. « Ça m’est toujours resté dans la tête. Et puis, je me suis dit : qu’est-ce que cela coûte d’essayer ? », sourit Florie, qui obtient son ticket d’entrée aux Beaux-Arts de Toulouse. Pendant son cursus, elle a eu la chance de faire uns tage auprès d’une graveuse professionnelle à Cabrerets, un réel coup de foudre.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par florie martinez (@florie_aime)

Aujourd’hui, Florie est une artiste accomplie qui partage son temps entre ses créations artistiques (expositions, réalisation de commandes…) mais aussi des cours. « Je donne des leçons de soutien en anglais et espagnol. Et j’organise aussi des ateliers d’aquarelles à destination des enfants. L’année dernière, je suis allée à l’école de Trespoux-Rassiels », décrit celle qui est revenue vivre à Cahors il y a deux ans. Et la jeune artiste souhaiterait se lancer dans l’animation, pour ajouter une corde à son arc. En attendant, Florie continue de coucher sur le papier des petits morceaux des spectacles du festival de théâtre amateur de Cahors.

Au programme du festival de théâtre amateur de Cahors

Vendredi, la journée commence par les rencontres de l’avant-scène à 10h30 au foyer du théâtre. Puis, à 17h, place à une sélection Festhéa avec la pièce « Doute » de John Patrick Shanley, une comédie dramatique. Sur scène, la Cie Arsenic. À 18h30, place à un apéro concert animé par Sunny Rust, devant le théâtre, en partenariat avec les restaurants le Bistrot Gambetta et la Comédie. Enfin, à 21h, la Cie 23h24 présente « Le repas des fauves », une comédie dramatique de Vahé Katcha et adaptée par Julien Sibre. Samedi, la journée commence à nouveau par les rencontres de l’avant-scène. À 14h, la Cie Théâtre de l’Enclin monte sur scène pour interpréter une comédie poétique « Mon ami Roger ». Puis, les Désireuses feront part de leur création, à partir du texte de Kathrine L. Battaiellie. À 18h30, nouvel apéro concert avec trois sets musicaux proposés par le Conservatoire et animés par François Chanut. Pour terminer ce festival en beauté, à 21h, la Cie Plume Pourpre présentera sa dernière création « Les Keykeepers, les pieds dans les étoiles ». Puis, la traditionnelle cérémonie de clôture. Le programme : https://68af294b-2eb4-45a5-8b0e-dd491e7dad5d.filesusr.com/ugd/c22a57_e83fe8dcc0fd494496df9f04dc718d8d.pdf

Les créations de Florie peuvent être retrouvées sur instagram (florie_aime) ou sur son site internet floriemartinez.galerie.xyz


Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement à cet article
2 semaines offertes



Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
3€/mois


Voir les commentaires

,

Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous.

S’abonner





Lire la charte de modération

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?