Le nez cassé de Kylian Mbappé assombrit l’entrée réussie de la France dans l’Euro

Kylian Mbappé lors du match de l’Euro 2024 entre la France et l’Autriche à la Spielarena de Düsseldorf (Allemagne), le 17 juin 2024. THILO SCHMUELGEN / REUTERS A qui pouvait douter de leur degré de motivation après plusieurs jours où il a davantage été question de leurs prises de parole sur l’actualité politique que de leur premier


Kylian Mbappé lors du match de l’Euro 2024 entre la France et l’Autriche à la Spielarena de Düsseldorf (Allemagne), le 17 juin 2024.

A qui pouvait douter de leur degré de motivation après plusieurs jours où il a davantage été question de leurs prises de parole sur l’actualité politique que de leur premier match de l’Euro, les Bleus ont montré qu’ils pouvaient être présents avec force sur ces deux terrains. En s’imposant (1-0) face à une rugueuse équipe d’Autriche, lundi 17 juin à Düsseldorf (Allemagne), ils ont non seulement réussi leur entrée dans l’Euro 2024, mais aussi montré des qualités de solidité, de concentration et d’engagement plutôt rassurantes en ouverture d’un grand tournoi.

Car il en fallait, des qualités de ce type, pour répondre au duel physique imposé par une équipe d’Autriche tout de rouge vêtue et tout en vertus athlétiques : vitesse dans les courses, pressing à tous les étages et impact dans les contacts. Il y a quelques jours, le défenseur Benjamin Pavard avait vu juste en redoutant « un match très compliqué, avec beaucoup d’intensité ».

Celle-ci a parfois été excessive. Notamment quand Kylian Mbappé a été blessé au nez dans un choc avec le défenseur Kevin Danso, en fin de match, suscitant un soudain pic d’inquiétude dans le staff de l’équipe de France. Mbappé avait-il le nez cassé ? Serait-il indisponible pour la suite de la compétition ? Une fracture, aux conséquences potentiellement très lourdes, fut rapidement redoutée, et confirmée dans la nuit. « C’est évidemment le point noir de cette soirée pour nous », lâchait, dépité, Didier Deschamps après la partie.

Un masque pour Mbappé

Examiné par le médecin de l’équipe de France puis à l’hôpital de Düsseldorf, le joueur « a regagné le camp de base de l’équipe de France » et « suivra des soins dans les prochains jours, sans subir d’intervention chirurgicale dans l’immédiat », a fait savoir l’encadrement des Bleus. « Un masque va être confectionné de façon à pouvoir permettre au numéro 10 de l’équipe de France d’envisager une reprise de la compétition après une période consacrée aux soins », a précisé le staff.

Kylian Mbappé blessé au nez lors du match de l’Euro 2024 entre la France et l’Autriche à la Spielarena de Düsseldorf, le 17 juin 2024.

Le prochain match de la France se tiendra vendredi 21 juin, face aux Pays-Bas. S’il devait ne pas le jouer, Mbappé manquerait inévitablement aux Bleus, comme capitaine et comme homme des moments décisifs. Le seul but du match est en effet venu d’un centre qu’il a adressé peu après la demi-heure de jeu et que le défenseur autrichien Maximilian Wöber n’a pu que transformer en but français, trompant son gardien d’une tête croisée qu’un avant-centre n’aurait pas mieux placée. L’illustration de l’influence du capitaine français, même quand il n’est pas à son meilleur niveau.

Il vous reste 62.56% de cet article à lire. La suite est réservée aux abonnés.

,

Kylian Mbappé lors du match de l’Euro 2024 entre la France et l’Autriche à la Spielarena de Düsseldorf (Allemagne), le 17 juin 2024.

A qui pouvait douter de leur degré de motivation après plusieurs jours où il a davantage été question de leurs prises de parole sur l’actualité politique que de leur premier match de l’Euro, les Bleus ont montré qu’ils pouvaient être présents avec force sur ces deux terrains. En s’imposant (1-0) face à une rugueuse équipe d’Autriche, lundi 17 juin à Düsseldorf (Allemagne), ils ont non seulement réussi leur entrée dans l’Euro 2024, mais aussi montré des qualités de solidité, de concentration et d’engagement plutôt rassurantes en ouverture d’un grand tournoi.

Car il en fallait, des qualités de ce type, pour répondre au duel physique imposé par une équipe d’Autriche tout de rouge vêtue et tout en vertus athlétiques : vitesse dans les courses, pressing à tous les étages et impact dans les contacts. Il y a quelques jours, le défenseur Benjamin Pavard avait vu juste en redoutant « un match très compliqué, avec beaucoup d’intensité ».

Celle-ci a parfois été excessive. Notamment quand Kylian Mbappé a été blessé au nez dans un choc avec le défenseur Kevin Danso, en fin de match, suscitant un soudain pic d’inquiétude dans le staff de l’équipe de France. Mbappé avait-il le nez cassé ? Serait-il indisponible pour la suite de la compétition ? Une fracture, aux conséquences potentiellement très lourdes, fut rapidement redoutée, et confirmée dans la nuit. « C’est évidemment le point noir de cette soirée pour nous », lâchait, dépité, Didier Deschamps après la partie.

Un masque pour Mbappé

Examiné par le médecin de l’équipe de France puis à l’hôpital de Düsseldorf, le joueur « a regagné le camp de base de l’équipe de France » et « suivra des soins dans les prochains jours, sans subir d’intervention chirurgicale dans l’immédiat », a fait savoir l’encadrement des Bleus. « Un masque va être confectionné de façon à pouvoir permettre au numéro 10 de l’équipe de France d’envisager une reprise de la compétition après une période consacrée aux soins », a précisé le staff.

Kylian Mbappé blessé au nez lors du match de l’Euro 2024 entre la France et l’Autriche à la Spielarena de Düsseldorf, le 17 juin 2024.

Le prochain match de la France se tiendra vendredi 21 juin, face aux Pays-Bas. S’il devait ne pas le jouer, Mbappé manquerait inévitablement aux Bleus, comme capitaine et comme homme des moments décisifs. Le seul but du match est en effet venu d’un centre qu’il a adressé peu après la demi-heure de jeu et que le défenseur autrichien Maximilian Wöber n’a pu que transformer en but français, trompant son gardien d’une tête croisée qu’un avant-centre n’aurait pas mieux placée. L’illustration de l’influence du capitaine français, même quand il n’est pas à son meilleur niveau.

Il vous reste 62.56% de cet article à lire. La suite est réservée aux abonnés.