Le lac de Serre-Ponçon rempli de tonnes de bois flotté après les crues hivernales

Au total, 130.000 mètres cube de bois flotté ont été ramenés sur les berges par les crues hivernales. Des déchets qu'il faut nettoyer avant le remplissage du lac pour la saison estivale. Un lac méconnaissable. Alors que le niveau du lac de Serre-Ponçon est encore assez bas en attendant son remplissage par la fonte des


Au total, 130.000 mètres cube de bois flotté ont été ramenés sur les berges par les crues hivernales. Des déchets qu’il faut nettoyer avant le remplissage du lac pour la saison estivale.

Un lac méconnaissable. Alors que le niveau du lac de Serre-Ponçon est encore assez bas en attendant son remplissage par la fonte des neiges, les rives du lac sont désormais recouvertes de bois flotté ramené par les crues de cet hiver.

« Début décembre, nous avons eu des grandes crues qui ont détruit des réseaux routiers. Abondance de pluies, la montagne nous a amené tous ces embâcles », explique Victor Bérenguel, président du Syndicat mixte d’aménagement du lac de Serre-Ponçon, au micro de BFMTV.

Au total, 130.000 mètres cube de bois ont été ramenés sur les rives du lac, soit l’équivalent d’une cinquantaine de piscines olympiques.

Le lac sera « pratiquement plein » cet été

Depuis, une majeure partie du bois a été nettoyée. Près de 60% de la collecte a déjà été effectuée, et le bois a été mis de côté et broyé. Dès ce lundi 13 mai, les particuliers peuvent également récupérer eux-mêmes du bois parmi les morceaux restants sur le parking de la zone du Liou.

Le Syndicat mixte d’aménagement du lac de Serre-Ponçon a aussi travaillé avec le Service national universel. Une cinquantaine de jeunes de la région, âgés de 15 à 17 ans, ont participé fin avril à une opération de ramassage de bois flotté sur la plage de Saint-Vincent-les-Forts.

Car il est impératif de nettoyer les rives avant l’été. Si la présence du bois n’est aujourd’hui pas dangereuse, car le niveau du lac se trouve encore assez bas, il devrait prochainement se remplir avec la fonte de l’importante quantité de neige accumulée sur les hauteurs des Hautes-Alpes cet hiver.

« C’est un lac artificiel avec un marnage qui est très important », explique Victor Bérenguel. « Aujourd’hui, nous sommes à -30 mètres. Mais dès la fin juin, début juillet, nous serons à la côte à 780 pratiquement, le lac sera pratiquement plein. »

Il ne fait d’ailleurs aucun doute que le lac sera rempli pour la haute saison. Dans une vidéo explicative parue fin avril, l’office de tourisme expliquait en effet que la quantité de neige représentera, une fois fondue, un volume de 1,2 milliard de mètres cube d’eau, soit l’équivalent de la capacité totalement de remplissage du lac.

Le président du Syndicat mixte d’aménagement du lac de Serre-Ponçon se veut d’ailleurs lui aussi rassurant sur l’état du lac pour l’été. « Nous serons prêts pour la saison », affirme-t-il.

Cédric Faiche avec Laurène Rocheteau

,

Au total, 130.000 mètres cube de bois flotté ont été ramenés sur les berges par les crues hivernales. Des déchets qu’il faut nettoyer avant le remplissage du lac pour la saison estivale.

Un lac méconnaissable. Alors que le niveau du lac de Serre-Ponçon est encore assez bas en attendant son remplissage par la fonte des neiges, les rives du lac sont désormais recouvertes de bois flotté ramené par les crues de cet hiver.

« Début décembre, nous avons eu des grandes crues qui ont détruit des réseaux routiers. Abondance de pluies, la montagne nous a amené tous ces embâcles », explique Victor Bérenguel, président du Syndicat mixte d’aménagement du lac de Serre-Ponçon, au micro de BFMTV.

Au total, 130.000 mètres cube de bois ont été ramenés sur les rives du lac, soit l’équivalent d’une cinquantaine de piscines olympiques.

Le lac sera « pratiquement plein » cet été

Depuis, une majeure partie du bois a été nettoyée. Près de 60% de la collecte a déjà été effectuée, et le bois a été mis de côté et broyé. Dès ce lundi 13 mai, les particuliers peuvent également récupérer eux-mêmes du bois parmi les morceaux restants sur le parking de la zone du Liou.

Le Syndicat mixte d’aménagement du lac de Serre-Ponçon a aussi travaillé avec le Service national universel. Une cinquantaine de jeunes de la région, âgés de 15 à 17 ans, ont participé fin avril à une opération de ramassage de bois flotté sur la plage de Saint-Vincent-les-Forts.

Car il est impératif de nettoyer les rives avant l’été. Si la présence du bois n’est aujourd’hui pas dangereuse, car le niveau du lac se trouve encore assez bas, il devrait prochainement se remplir avec la fonte de l’importante quantité de neige accumulée sur les hauteurs des Hautes-Alpes cet hiver.

« C’est un lac artificiel avec un marnage qui est très important », explique Victor Bérenguel. « Aujourd’hui, nous sommes à -30 mètres. Mais dès la fin juin, début juillet, nous serons à la côte à 780 pratiquement, le lac sera pratiquement plein. »

Il ne fait d’ailleurs aucun doute que le lac sera rempli pour la haute saison. Dans une vidéo explicative parue fin avril, l’office de tourisme expliquait en effet que la quantité de neige représentera, une fois fondue, un volume de 1,2 milliard de mètres cube d’eau, soit l’équivalent de la capacité totalement de remplissage du lac.

Le président du Syndicat mixte d’aménagement du lac de Serre-Ponçon se veut d’ailleurs lui aussi rassurant sur l’état du lac pour l’été. « Nous serons prêts pour la saison », affirme-t-il.

Cédric Faiche avec Laurène Rocheteau

,