L’Assurance maladie donne ses conseils pour éviter les mails d’arnaques

A l’approche des Jeux olympiques, l’Assurance maladie a mis en garde contre les messages frauduleux. Les Jeux olympiques approchant, l’Assurance maladie s’inquiète d’une recrudescence des tentatives de fraudes et de cybermalveillance, comme tel est le cas lors de chaque grand événement mondial. "Durant tout l’été, pirates et escrocs ne devraient pas manquer de diffuser en


A l’approche des Jeux olympiques, l’Assurance maladie a mis en garde contre les messages frauduleux.

Les Jeux olympiques approchant, l’Assurance maladie s’inquiète d’une recrudescence des tentatives de fraudes et de cybermalveillance, comme tel est le cas lors de chaque grand événement mondial.

« Durant tout l’été, pirates et escrocs ne devraient pas manquer de diffuser en masse des messages frauduleux. Et un certain nombre d’entre eux se feront passer comme agent de votre caisse d’assurance maladie ( hameçonnage, NDLR) », a-t-elle mis en garde dans un communiqué publié le 2 juillet.

Face à ce danger, l’Assurance maladie appelle à la vigilance des Français, fournissant des conseils pour éviter ces mails d’arnaque.

Comment éviter de tomber dans le piège

Pour aider les internautes à reconnaître ces messages frauduleux, l’Assurance maladie rappelle, pour commencer, qu’elle ne demandera jamais les identifiants de connexion à leur compte Ameli, leurs informations médicales ou leurs coordonnées bancaires par mail. Elle recommande également les Français à vérifier l’adresse mail de l’expéditeur pour savoir s’il s’agit d’un escroc.

Comme l’indique l’Assurance maladie, les escrocs évoquent le plus souvent un renouvellement de carte Vitale, une actualisation de dossier pour le maintien des droits ou encore une fraude en cours sur le compte bancaire ou Ameli pour piéger les internautes.

Dans leurs messages frauduleux, ils invitent leurs victimes à cliquer sur un lien, pour obtenir une indemnité par exemple. Ils leur mettent également la pression, indiquant qu’ils disposent d’un délai très court pour qu’ils effectuent la démarche dans l’urgence, sans aucune vérification préalable.

Enfin, l’Assurance maladie rappelle que si les escrocs se font passer pour elle dans des mails, ils usurpent aussi son identité dans des SMS (smishing) et dans des appels téléphoniques ( vishing). Face à ces appels frauduleux, l’Assurance maladie précise que ses agents sont tenus de se présenter avec leur nom, leur service et leur caisse de rattachement lors de tout contact. Elle invite ainsi les Français à s’assurer qu’ils parlent bien avec « un agent de nos services en lui demandant de vous indiquer le dernier remboursement versé sur votre compte ».

Kesso Diallo

,

A l’approche des Jeux olympiques, l’Assurance maladie a mis en garde contre les messages frauduleux.

Les Jeux olympiques approchant, l’Assurance maladie s’inquiète d’une recrudescence des tentatives de fraudes et de cybermalveillance, comme tel est le cas lors de chaque grand événement mondial.

« Durant tout l’été, pirates et escrocs ne devraient pas manquer de diffuser en masse des messages frauduleux. Et un certain nombre d’entre eux se feront passer comme agent de votre caisse d’assurance maladie ( hameçonnage, NDLR) », a-t-elle mis en garde dans un communiqué publié le 2 juillet.

Face à ce danger, l’Assurance maladie appelle à la vigilance des Français, fournissant des conseils pour éviter ces mails d’arnaque.

Comment éviter de tomber dans le piège

Pour aider les internautes à reconnaître ces messages frauduleux, l’Assurance maladie rappelle, pour commencer, qu’elle ne demandera jamais les identifiants de connexion à leur compte Ameli, leurs informations médicales ou leurs coordonnées bancaires par mail. Elle recommande également les Français à vérifier l’adresse mail de l’expéditeur pour savoir s’il s’agit d’un escroc.

Comme l’indique l’Assurance maladie, les escrocs évoquent le plus souvent un renouvellement de carte Vitale, une actualisation de dossier pour le maintien des droits ou encore une fraude en cours sur le compte bancaire ou Ameli pour piéger les internautes.

Dans leurs messages frauduleux, ils invitent leurs victimes à cliquer sur un lien, pour obtenir une indemnité par exemple. Ils leur mettent également la pression, indiquant qu’ils disposent d’un délai très court pour qu’ils effectuent la démarche dans l’urgence, sans aucune vérification préalable.

Enfin, l’Assurance maladie rappelle que si les escrocs se font passer pour elle dans des mails, ils usurpent aussi son identité dans des SMS (smishing) et dans des appels téléphoniques ( vishing). Face à ces appels frauduleux, l’Assurance maladie précise que ses agents sont tenus de se présenter avec leur nom, leur service et leur caisse de rattachement lors de tout contact. Elle invite ainsi les Français à s’assurer qu’ils parlent bien avec « un agent de nos services en lui demandant de vous indiquer le dernier remboursement versé sur votre compte ».

Kesso Diallo

,