La troupe de Bélaye Causse toujours revisite Antigone

Théâtre, Vie locale, Associations Publié le 03/05/2024 à 16:55 De notre correspondant Laurent Fournié L’association Vivre à Bélaye hors de sa programmation annuelle propose ce samedi 4 mai à 20 h 30 dans la salle des fêtes de Bélaye, la nouvelle pièce de la troupe Causse toujours compagnie, intitulée « Antigone est toujours là ». Cette troupe locale nous a


La troupe de Bélaye Causse toujours revisite Antigone
Publié le
De notre correspondant Laurent Fournié

L’association Vivre à Bélaye hors de sa programmation annuelle propose ce samedi 4 mai à 20 h 30 dans la salle des fêtes de Bélaye, la nouvelle pièce de la troupe Causse toujours compagnie, intitulée « Antigone est toujours là ».

Cette troupe locale nous a souvent captivés. « Certains personnages ne meurent jamais ou seulement pour revenir nous hanter. Ainsi, venue du lointain passé, Antigone est encore très proche de nous et de notre actualité. Pourra-t-elle échapper à la fatalité qui la poursuit depuis l’Antiquité grecque ? s’interroge la troupe. Histoire de famille, histoire d’amour, de rivalités et de révolte, c’est aussi une enquête policière parfois drôle, dont le dénouement réserve des surprises au public et aux personnages ».

Du théâtre populaire et de qualité

La troupe amateur Causse toujours compagnie, est née à Bélaye en 2001 à l’initiative de Jean-Pierre et Geneviève Staquet. Soutenue à la fois par la municipalité de Bélaye, le département du Lot, la communauté des communes et des partenaires associatifs, elle a la volonté de présenter un théâtre populaire de qualité et de proximité. Elle a déjà créé pas moins de seize spectacles (de « Songes d’une nuit d’été » à « La noce » de Tchekhov en passant par « Knock » et « En attendant Godeau » ) et s’est produite plus de 250 fois dans les salles des fêtes lotoises (mais également dans d’autres départements).

La distribution s’articule de la façon suivante : Valérie Burczik/Riva : Antigone ; Chrystèle Desmarécaux : Ismène ; Christian Maes : Hémon ; Dominique Pichoff : Créon ; Véronique Sudre : Eurydice ; Daniel Terrier : le garde ; Georges Winter : Tiresias. Avec les voix de Geneviève et Jean-Pierre Staquet. Régie : Martine Baffalie. Texte et mise en scène de Georges Winter.

Comme toujours, l’entrée est à 12 € (10 € pour les adhérents ; 5 € pour les moins de 18 ans) ; réservations au 06 12 15 02 76 ; courriel : isatagaud@gmail.com.


Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement à cet article
2 semaines offertes



Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
3€/mois


Voir les commentaires

,

Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous.

S’abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?


Un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *