JO 2024 : trois axes fermés à la circulation à Paris dès vendredi

La place de la Concorde, qui accueillera les épreuves de BMX freestyle, de breaking, de skateboard et de basket 3 × 3, à Paris, le 17 mai 2024. THOMAS SAMSON / AFP Les préparatifs pour accueillir les Jeux olympiques et paralympiques de Paris prennent forme, à soixante-dix jours du coup d’envoi des compétitions. Aux inaugurations d’installations sportives et urbaines


La place de la Concorde, qui accueillera les épreuves de BMX freestyle, de breaking, de skateboard et de basket 3 × 3, à Paris, le 17 mai 2024.

Les préparatifs pour accueillir les Jeux olympiques et paralympiques de Paris prennent forme, à soixante-dix jours du coup d’envoi des compétitions. Aux inaugurations d’installations sportives et urbaines s’ajoutent maintenant la fermeture de voies et les premières restrictions de circulation. A compter du vendredi 17 mai, l’axe nord-sud de la place de la Concorde, le pont Alexandre-III et l’avenue Gallieni, au cœur des Invalides, dans les 7e et 8e arrondissements de Paris, sont interdits à la circulation jusqu’en septembre 2024.

  • Place de la Concorde

La place de la Concorde est au cœur d’un vaste chantier puisqu’elle accueillera les épreuves de BMX freestyle, de breaking, de skateboard et de basket 3 × 3. Toute circulation – y compris piétonne et cycliste – est bannie à partir d’aujourd’hui sur l’axe nord-sud. La ligne 12 ne marque plus l’arrêt à Concorde – pour rejoindre la place il faut désormais descendre à la station Madeleine puis poursuivre à pied. Le site reste accessible par les lignes 1 et 8 jusqu’au 17 juin. La fermeture définitive de la place est prévue le 1er juin pour une réouverture partielle à partir du 7 septembre.

  • Pont Alexandre-III

Le pont Alexandre-III est le premier à être fermé en prévision des épreuves de cyclisme, de triathlon, de natation marathon et de paratriathlon. Les piétons peuvent l’emprunter sur le trottoir en amont, mais les véhicules devront attendre le 20 septembre.

  • Avenue Galliéni

L’avenue Galliéni ferme également ses voies jusqu’au 25 septembre. Elle sera le théâtre, avec les pelouses de l’esplanade des Invalides, des compétitions de cyclisme ainsi que de celles du tir à l’arc et du marathon (valide et para). La fermeture du rond-point du Bleuet-de-France et la mise en sens unique de la rue de Grenelle interviendront le 30 mai, puis la fermeture de la portion de la rue de l’Université qui se situe entre la rue Fabert et la rue Constantine, le 17 juin.

Notre sélection d’articles sur les Jeux olympiques et paralympiques de Paris 2024

Retrouvez tous nos contenus sur les Jeux olympiques et paralympiques de Paris 2024 :

  • La sécurité

Dérogation, QR code : ce que contiendra le site pour pouvoir se déplacer pendant les JO de Paris

Le déploiement de la lutte antidrone pour les Jeux face aux incertitudes sur l’efficacité du système

Les périmètres de sécurité de la cérémonie d’ouverture à la loupe

La médecine d’urgence aussi se prépare pour les Jeux olympiques

Le risque de cyberattaques durant les Jeux « fait vraiment peur » au système de santé francilien

Cyberattaques, arnaques et désinformation, les menaces en ligne qui pèsent sur les Jeux olympiques de Paris

  • Les transports

La région Ile-de-France ne dit « pas non » au financement du transport des accrédités pendant les Jeux

Les aéroports de Roissy et d’Orly face au défi des Jeux olympiques et paralympiques

Faut-il craindre le pire dans les transports en Ile-de-France ?

Les transports pendant les JO 2024 à Paris : de l’euphorie des promesses au choc de la réalité

Paris 2024 : relever le défi des transports, une épreuve avant l’heure

  • Les chantiers

Deux chantiers pour les Jeux olympiques sont encore suivis de « très, très près »

Le village olympique de Paris 2024 prend ses quartiers en Seine-Saint-Denis

Un contre-la-montre logistique au village olympique pour le Comité d’organisation

Bernard Thibault : « Pour les Jeux 2024, notre objectif est de démontrer que les grands événements ne sont pas incompatibles avec des droits sociaux élevés

  • La préparation des athlètes

« En ce moment, Léon Marchand s’entraîne mieux que jamais », selon Bob Bowman, son coach

 Le nageur Léon Marchand, la plus grande chance de médailles de la France

La volleyeuse Lucille Gicquel révise ses gammes en Turquie avant la grande première olympique de l’équipe de France

Aux Jeux paralympiques de Paris, Cyrille Chahboune et les volleyeurs français seront assis pour la première fois

 Janja Garnbret, « meilleure grimpeuse de tous les temps » et icône en Slovénie

Inauguration et bain de foule pour Clarisse Agbégnénou avant la dernière ligne droite de sa préparation olympique

Le parcours du marathon chamboule les habitudes d’entraînement des athlètes

La France a-t-elle vraiment les moyens de briller au classement des médailles ?

Simone Biles en route vers Paris 2024 : « Je me fais vieille et j’ai plus à perdre »

  • La question de la présence des athlètes russes et biélorusses

Les jumelles Maryna et Vladyslava Aleksiiva, prodiges de la natation synchronisée, veulent « montrer le visage combatif de l’Ukraine »

En Russie, le mouvement sportif se déchire sur sa participation aux JO

« Tous les ingrédients sont réunis pour rejouer un épisode de la longue histoire des boycotts olympiques »

Thomas Bach, président du CIO : « L’agressivité du gouvernement russe grandit de jour en jour, contre le Comité, contre les Jeux, contre moi »

  • La billetterie

La billetterie populaire de l’Etat et des collectivités locales au défi de la logistique

Le gouvernement a du mal à distribuer ses billets gratuits auprès des personnes en situation de handicap

  • Le budget

Le Comité d’organisation assure avoir bouclé plus de 90 % du budget de ses recettes

Tony Estanguet confirme qu’il y a eu des hausses de rémunérations à la direction du Comité d’organisation des Jeux

En quête d’économies, les organisateurs des Jeux sollicitent l’aide de collectivités partenaires

  • Les enquêtes judiciaires en cours

Tony Estanguet, le patron des Jeux, à son tour dans le viseur de la justice

Les « quatre mousquetaires » du comité d’organisation ciblés par le PNF

  • Le relais de la flamme olympique

Certaines communes s’irritent des exigences et des coûts liés à l’accueil du relais de la flamme

  • Les Jeux paralympiques

Le gouvernement appuie sur l’accélérateur pour combler les retards d’accessibilité

  • La Seine-Saint-Denis et les Jeux

Au lycée professionnel Arthur-Rimbaud de La Courneuve, une « option JO » contre le décrochage scolaire

Le centre aquatique olympique, une piscine XXL pour la Seine-Saint-Denis

La Courneuve entre enthousiasme et inquiétude vis-à-vis de la transformation du parc Georges-Valbon

Le Red Star Rugby de Saint-Ouen privé de stade à cause des Jeux

Une île, un maire écolo et « la chance » de bénéficier des Jeux

  • Paris à l’heure des Jeux

Après la réquisition de leurs logements, des étudiants pas encore fixés sur leur sort

A l’approche des Jeux, les associations de lutte contre la pauvreté craignent un « nettoyage social »

Inauguration enthousiaste pour l’Adidas Arena, la nouvelle salle de la porte de la Chapelle

  • Les Jeux, ce n’est pas seulement Paris et la Seine-Saint-Denis

À Marseille, les politiques se disputent la lumière olympique

Les quartiers nord de Marseille, si près, si loin des Jeux

L’arrivée de la flamme olympique pour les JO de Paris 2024 « ne pouvait pas se passer ailleurs qu’à Marseille »

L’arrivée de la flamme olympique « ne pouvait pas se passer ailleurs qu’à Marseille »

A J-55, la Meuse essaye de mobiliser ses habitants avant le passage de la flamme olympique

A la Martinique et à la Guadeloupe, la fièvre olympique monte à distance

En Polynésie, Teahupoo se réjouit d’accueillir les Jeux olympiques 2024 mais redoute le surtourisme

  • Les enjeux environnementaux

Le bassin d’Austerlitz, dispositif-clé pour rendre la Seine baignable, inauguré

« L’objectif de baisser de 75 % la pollution bactériologique dans la Seine sera atteint », assure la ministre des sports

Les risques d’un été caniculaire font craindre des Jeux olympiques suffocants

Diviser par deux l’empreinte carbone des repas servis aux Jeux : l’autre défi de Paris 2024

Comment les organisateurs des JO comptent faire face à une canicule cet été

  • Les enjeux sociétaux que les Jeux mettent en exergue

Des difficultés de recrutement persistantes à moins de trois mois des Jeux olympiques

L’Etat lance un guide d’accessibilité des Jeux pour les personnes en situation de handicap

Les anti-JO peinent à mobiliser

Loin du faste des JO, la réalité des cours d’EPS dans un collège de Montreuil

A l’heure du sport grande cause nationale, la situation préoccupante des piscines en France

Le sport à l’école cherche encore la bonne formule

L’espace des contributions est réservé aux abonnés.
Abonnez-vous pour accéder à cet espace d’échange et contribuer à la discussion.
S’abonner

Contribuer

Réutiliser ce contenu