« J’ai pris un mur tout de suite » : Kylian Mbappé referme le chapitre de ses années françaises

Mai 2014, la Coupe du monde au Brésil commence dans quelques semaines. Pour les recrues du centre de formation de l’AS Monaco (ASM), la saison touche à sa fin. La pépinière du Rocher propose alors à ses pensionnaires de se mettre en scène en une d’un journal. Une manière de se familiariser avec les médias, de


Mai 2014, la Coupe du monde au Brésil commence dans quelques semaines. Pour les recrues du centre de formation de l’AS Monaco (ASM), la saison touche à sa fin. La pépinière du Rocher propose alors à ses pensionnaires de se mettre en scène en une d’un journal. Une manière de se familiariser avec les médias, de dévoiler, aussi, une facette de leur personnalité et leurs aspirations. Parmi eux, Kylian Mbappé, 15 ans.

Comme ses camarades, l’adolescent se plie à l’exercice du pastiche. Pas question d’opter pour un titre de la presse sportive, il s’imagine plutôt en couverture du magazine américain Time. S’affublant du surnom « El Maestro » (« le maître », en espagnol), le jeune attaquant se voit en « priorité de Didier Deschamps », le sélectionneur de l’équipe de France, et se décrit comme l’« avenir » du ballon rond à travers une fausse citation attribuée à José Mourinho, l’ancien entraîneur du Real Madrid (2010-2013) – son club de cœur.

Dix ans plus tard, l’ambitieux a réalisé une bonne partie de ses rêves de gosse. Y compris celui de faire la couverture du prestigieux hebdomadaire, en 2018. Désormais capitaine des Bleus, avec lesquels il a remporté le Mondial 2018, Kylian Mbappé incarne – aux côtés d’une poignée d’autres – la relève de l’Argentin Lionel Messi et du Portugais Cristiano Ronaldo au firmament du football.

Quelques mois après la révélation de son départ du Paris Saint-Germain (PSG), l’attaquant a officialisé sur les réseaux sociaux, vendredi 10 mai, que son aventure dans le club de la capitale et en France s’achèvera le 30 juin, une fois son contrat arrivé à échéance. Ce dimanche, les supporteurs du PSG lui rendront hommage à l’occasion du match de Ligue 1 face à Toulouse, sa dernière apparition cette saison au Parc des Princes. Selon toute vraisemblance, il s’engagera dans quelques semaines avec le Real Madrid, la formation la plus titrée d’Europe, qui disputera une nouvelle fois la finale de la Ligue des champions, le 1er juin, à Londres, face au Borussia Dortmund, tombeur des Parisiens en demi-finale.

L’étranger pour changer de dimension

Difficile de prédire, quand il était adolescent, que Mbappé atteindrait un tel niveau, avait estimé l’ancien responsable du recrutement au centre de formation de Monaco Souleymane Camara, sur RMC, il y a déjà six ans. « Mais la différence entre Kylian et les autres joueurs, c’étaient ses convictions, ses certitudes, insistait-il. On pouvait en rire, mais pour lui, son destin était de conquérir le Ballon d’or. (…) Et il travaillait pour au quotidien. » Le 25 mai à Lille, Mbappé clôturera le chapitre de ses années dans l’Hexagone en finale de la Coupe de France face à l’Olympique lyonnais.

Il vous reste 89.22% de cet article à lire. La suite est réservée aux abonnés.