Guerre Israël-Hamas : un otage israélien retenu dans la bande de Gaza déclaré mort par l’Etat hébreu

Un otage israélien enlevé par le Hamas le 7 octobre a été déclaré mort, ont annoncé tôt vendredi 3 mai les autorités israéliennes et des proches de la victime. Dror Or, âgé de 49 ans, a été tué, a déclaré dans un communiqué le kibboutz Beeri, où il vivait et dont les habitants ont été parmi les plus


Un otage israélien enlevé par le Hamas le 7 octobre a été déclaré mort, ont annoncé tôt vendredi 3 mai les autorités israéliennes et des proches de la victime. Dror Or, âgé de 49 ans, a été tué, a déclaré dans un communiqué le kibboutz Beeri, où il vivait et dont les habitants ont été parmi les plus touchés par l’attaque en territoire israélien du mouvement islamiste palestinien.

Lire aussi | Article réservé à nos abonnés En Israël, l’avenir suspendu du kibboutz de Beeri

Son épouse, Yonat, avait été tuée lors de cet assaut, tandis que deux de leurs trois enfants, Noam et Alma, âgés respectivement de 17 ans et de 13 ans, avaient été kidnappés puis libérés dans le cadre d’un accord de trêve à la fin du mois de novembre.

« Il est désormais confirmé que Dror Or, kidnappé par le Hamas le 7 octobre, a été assassiné et son corps retenu à Gaza », a annoncé, de son côté, le gouvernement israélien sur son compte X officiel, précisant que Alma, Noam et leur frère, Yahli, étaient désormais orphelins.

L’annonce de la mort de Dror Or intervient alors que les pays médiateurs – Qatar, Etats-Unis et Egypte – attendent la réponse du Hamas à une nouvelle proposition de cessez-le-feu, associée à la libération d’otages. A la fin de novembre 2023, une trêve d’une semaine avait permis la libération de 105 otages, dont 80 Israéliens et binationaux, échangés contre 240 Palestiniens détenus par Israël.

Trente-cinq otages morts depuis le 7 octobre

La guerre a éclaté le 7 octobre quand des commandos du Hamas ont mené une attaque qui a entraîné la mort de 1 170 personnes, essentiellement des civils, selon un bilan de l’Agence France-Presse établi à partir de données officielles israéliennes.

Plus de 250 personnes ont été enlevées et 129 restent captives à Gaza, dont désormais 35 sont mortes, en comptant Dror Or.

Lire aussi le reportage | Article réservé à nos abonnés En Israël, les familles des otages craignent que leur cause soit oubliée

En représailles, Israël a juré d’« anéantir » le Hamas et lancé une vaste offensive dans la bande de Gaza, qui a fait jusqu’à présent plus de 34 500 morts, majoritairement des civils, selon le ministère de la santé du mouvement islamiste armé.

Le Monde avec AFP

L’espace des contributions est réservé aux abonnés.
Abonnez-vous pour accéder à cet espace d’échange et contribuer à la discussion.
S’abonner

Contribuer

Réutiliser ce contenu


Un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *