Festival de Cannes : retrouvez les films en compétition

L’équipe du film « Les graines du figuier sauvage », à Cannes, samedi 25 mai 2024. ANDREEA ALEXANDRU / ANDREEA ALEXANDRU/INVISION/AP Le jury du Festival de Cannes doit remettre ses récompenses, samedi 25 mai, au terme d’une 77e édition marquée par la venue d’un cinéaste qui a fui l’Iran, l’émergence d’une jeune garde féminine et le retour en demi teinte


L’équipe du film « Les graines du figuier sauvage », à Cannes, samedi 25 mai 2024.

Le jury du Festival de Cannes doit remettre ses récompenses, samedi 25 mai, au terme d’une 77e édition marquée par la venue d’un cinéaste qui a fui l’Iran, l’émergence d’une jeune garde féminine et le retour en demi teinte de géants d’Hollywood.

Lire la rencontre (2024) | Article réservé à nos abonnés Mohammad Rasoulof, cinéaste en cavale au Festival de Cannes

La présidente, la réalisatrice Greta Gerwig, était en train de délibérer, samedi après-midi, avec ses jurés, dont les acteurs Omar Sy, Lily Gladstone et Pierfrancesco Favino, ou le réalisateur Hirokazu Kore-Eda. Présenté vendredi, Les graines du figuier sauvage, de l’Iranien Mohammad Rasoulof, est l’un des favoris pour succéder à Anatomie d’une chute de Justine Triet.

La cérémonie d’ouverture avait atteint un record d’audience, avec 2,3 millions de spectateurs, selon France TV. La cérémonie clôture a été avancée d’une heure et débutera à 19 heures pour ne pas être éclipsée par la finale de la Coupe de France de football entre le Paris Saint-Germain et Lyon.

Les Films en compétition

En amont de la cérémonie de clotûre, les autres sections du festival de Cannes ont dévoilé leur palmarès :

Un certain regard

  • Grand Prix : Black Dog, de Guan Hu
  • Prix du jury : L’Histoire de Souleymane, de Boris Lojkine
  • Mention spéciale : Norah, de Tawfik Alzaidi
  • Meilleure actrice : Anasuya Sengupta, pour The Shameless, de Konstantin Bojanov
  • Meilleur acteur : Abou Sangare, pour L’Histoire de Souleymane, de Boris Lojkine
  • Prix de la meilleure réalisation : Roberto Minervini, pour Les Damnés, et Rungano Nyoni, pour On Becoming a Guinea Fowl, ex aequo.
  • Prix de la jeunesse : Vingt Dieux, de Louise Courvoisier

Queer Palm

Trois kilomètres jusqu’à la fin du monde, d’Emanuel Parvu

Semaine de la critique

  • Grand Prix : Simon de la montaña, de Federico Luis
  • Prix French Touch du jury : Blue Sun Palace de Constance Tsang
  • Prix Fondation Louis Roederer de la révélation : Ricardo Teodoro pour Baby de Marcelo Caetano
  • Prix Fondation Gan à la diffusion : Jour2fête, distributeur français pour Julie Keeps Quiet de Leonardo Van Dijl
  • Prix SACD : Leonardo Van Dijl et Ruth Becquart, pour Julie Keeps Quiet
  • Prix Découverte Leitz Cine du court métrage : Montsouris, de Guil Sela
  • Prix Canal+ du court métrage : Absent, de Cem Demirer
  • Prix du cinéma positif : La Plus Précieuse des marchandises, le film d’animation de Michel Hazanavicius

Dog Palm

Kodi, pour Le Procès du chien, de Laetitia Dosch, a remporté la Palm Dog 2024.

L’Œil d’or

Ex aequo : Ernest Cole, photographe, de Raoul Peck ; Les Filles du Nil, de Nada Riyadh et Ayman El Amir.

Le Monde

L’espace des contributions est réservé aux abonnés.
Abonnez-vous pour accéder à cet espace d’échange et contribuer à la discussion.
S’abonner

Contribuer

Réutiliser ce contenu