«Faux cils», «blonde peroxydée», «mal bâtie» : une violente dispute éclate entre deux députées américaines

Une scène digne d’une émission de téléréalité. Une remarque sur les «faux cils» d’une députée a transformé une audition parlementaire en pugilat entre Marjorie Taylor Greene, représentante républicaine pro-Trump de Géorgie, et Jasmine Crockett, députée démocrate du Texas. La session qui se tenait jeudi 16 mai à Washington était destinée à discuter d'une résolution visant


Une scène digne d’une émission de téléréalité. Une remarque sur les «faux cils» d’une députée a transformé une audition parlementaire en pugilat entre Marjorie Taylor Greene, représentante républicaine pro-Trump de Géorgie, et Jasmine Crockett, députée démocrate du Texas.

La session qui se tenait jeudi 16 mai à Washington était destinée à discuter d’une résolution visant à condamner le procureur général Merrick Garland pour outrage au Congrès pour avoir refusé de remettre des enregistrements audio entre le président Biden et l’avocat Robert Hur.

«Savez-vous pourquoi nous sommes là ?», a lancé Jasmine Crockett à «MTG» après une question provocatrice de la députée républicaine au sujet de la fille du juge Juan Merchan. Piquée, l’élue républicaine s’est empressée de rétorquer : «Je ne pense pas que vous, vous sachiez pourquoi vous êtes ici. Je pense que vos faux cils vous empêchent de lire correctement.»

«N’essaie même pas de jouer à ça»

La députée démocrate de New York Alexandria Ocasio-Cortez a immédiatement pris la parole pour exiger que les propos de Greene soient retirés et que la représentante présente des excuses, qualifiant son commentaire d’«absolument inacceptable». «Comment osez-vous attaquer l’apparence physique de quelqu’un ?», s’est-elle insurgée.

«Ça te fait de la peine ?», a provoqué Marjorie Taylor Greene. «Oh n’essaie même pas de jouer à ça petite fille», lui a répondu AOC visiblement excédée. MTG a accepté que ses propos soient retirés pour reprendre les débats, mais elle a refusé à plusieurs reprises de s’excuser.

Le président de la commission, le député républicain James Comer, a jugé que les commentaires de M. Greene ne violaient pas les règles de la Chambre, provoquant l’indignation d’une partie de l’assemblée.

«Corps d’homme mal bâti»

«Je suis simplement curieuse», a rebondi Jasmine Crockett. «Juste pour mieux comprendre votre décision : si un membre de ce comité commence à parler de la coupe de cheveux blonde peroxydée et du corps d’homme mal bâti de quelqu’un, ce ne serait pas considéré comme une insulte personnelle, c’est bien ça ?», a-t-elle ironisé, attaquant à son tour l’apparence physique de Greene.

Après une énième débâcle, la commission a finalement repris le débat sur la résolution relative à l’outrage de Garland, qui a été adoptée par 24 voix contre 20, selon les lignes de démarcation des partis. Le sort de la résolution dans l’ensemble de la Chambre reste indécis.