Extinction Rébellion Toulouse lance une action éclair contre l’A69 place du Capitole

Social, Autoroute A69 Castres-Toulouse, Toulouse Publié le 04/05/2024 à 15:42 , mis à jour à 19:10 Sophie Vigroux l'essentiel Ce samedi, à 14 heures, Extinction Rébellion Toulouse, a mené une action éclair, place du Capitole, contre le projet de l’A69, qui doit relier Toulouse à Castres. Ils dénonçaient la construction d’usines à bitume. Certains militants d’Extinction


Extinction Rébellion Toulouse lance une action éclair contre l’A69 place du Capitole
Publié le
, mis à jour

l’essentiel
Ce samedi, à 14 heures, Extinction Rébellion Toulouse, a mené une action éclair, place du Capitole, contre le projet de l’A69, qui doit relier Toulouse à Castres. Ils dénonçaient la construction d’usines à bitume.

Certains militants d’Extinction Rébellion portaient des t-shirts blancs et des pancartes sur lesquelles on pouvait lire : « Pas de gazole dans nos écoles », « STOP A 69, une autre voie est possible », « Plus de légumes pour nos petits choux », « Pas de cancers en milieu scolaire »… D’autres ont construit une usine à bitume en papier d’où s’échappait une épaisse fumée noire, d’autres encore arrosaient d’un mélange saumâtre des légumes géants et les pavés. S’en sont suivies des prises de paroles, dont une sous la forme de pièce de théâtre, où Pierre Fabre et Carole Delga n’ont pas été épargnés.
Le tout sous le regard d’un cordon de policiers.

En un clin d’œil, ce samedi après-midi, la place du Capitole est devenue le terrain d’action d’Extinction Rébellion Toulouse, qui a profité de l’affluence du samedi, sur ce lieu central, pour redire son opposition au projet de l’A69 qui prévoit de relier Toulouse à Castres. « Nous dénonçons en particulier l’implantation de deux usines à bitume dans le Tarn, à Villeneuve-lès-Lavaur et Puylaurens, qui vont empoisonner les habitants », explique Gabrielle, une militante.

Lors de la manifestation, une petite dizaine de militants a été interpellée par la police pour des contrôles d’identité et trois sont en garde à vue pour avoir refusé les vérifications.
Quoi qu’il en soit, les militants d’Extinction Rébellion Toulouse se disent déterminés à poursuivre leur combat. « On ne lâchera pas tant que les politiques ne décideront pas d’être responsables. Il en va de notre futur et de nos conditions de vie sur terre. »
Le mouvement a prévu un prochain événement les 7, 8 et 9 juin avec Les Soulèvements de la Terre.

Voir les commentaires

,

L’immobilier à Toulouse

612 €

SANS FRAIS D’AGENCE – Quartier St Simon : à louer dans résidence neuve de s[…]


263000 €

Centre ville Toulouse – Place Saint Pierre
Dans une magnifique copropriété […]


193500 €

EXCLUSIVITÉ – GRAND APPARTEMENT 4 PIÈCES
Nous sommes heureux de vous présen[…]

Toutes les annonces immobilières de Toulouse


Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous.

S’abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?

Les commentaires (5)
Escout
Il y a 14 minutes
Le 04/05/2024 à 21:05

Par contre, entre Auch et Toulouse les travaux avancent sans vague.
La déforestation se poursuit tranquillement en Amazonie.
Les pollutions chinoises se portent bien.
La Russie provoque les réorientations des budgets vers des joujous tout à fait pacifiques et écologiques.
Cherchez l’erreur.

mister31140
Il y a 2 heures
Le 04/05/2024 à 18:53

Génération perdu

Le sniper 31
Il y a 3 heures
Le 04/05/2024 à 17:38

Le mieux quand elle va ouvrir et elle ouvrira. C’est de démonter les barrières pour la rendre gratis. On a trouvé pour les jo des milliards et chez nous y’a pas un centime.


Un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *