Élections locales au Royaume-Uni : le travailliste Sadiq Khan réélu maire de Londres pour un historique troisième mandat

Le revers électoral massif du parti conservateur britannique au pouvoir s'est accentué samedi, les derniers résultats des élections locales confirmant la large victoire des travaillistes, notamment à Londres où Sadiq Khan a remporté un troisième mandat, dans ce scrutin en forme d'ultime test avant les législatives dans quelques mois. Dans la capitale britannique, Sadiq Khan


Élections locales au Royaume-Uni : le travailliste Sadiq Khan réélu maire de Londres pour un historique troisième mandat

Le revers électoral massif du parti conservateur britannique au pouvoir s’est accentué samedi, les derniers résultats des élections locales confirmant la large victoire des travaillistes, notamment à Londres où Sadiq Khan a remporté un troisième mandat, dans ce scrutin en forme d’ultime test avant les législatives dans quelques mois. Dans la capitale britannique, Sadiq Khan a été réélu largement pour un historique troisième mandat, face à la conservatrice Susan Hall, ont annoncé des médias britanniques alors que le dépouillement s’est achevé.

Déjà vendredi, les premiers résultats montraient que les Tories au pouvoir depuis 14 ans allaient connaître leur pire défaite en 40 ans pour un scrutin local, au cours duquel les électeurs étaient appelés à voter pour une législative partielle – gagnée par le Labour– et pour renouveler une partie des milliers d’élus locaux en Angleterre et au Pays de Galles, ainsi que onze maires. Les gains substantiels de l’opposition travailliste renforcent ses espoirs de voir arriver son chef Keir Starmer à Downing Street après les élections législatives prévues plus tard cette année.

«Tournons la page du déclin»

«Aujourd’hui nous célébrons le début d’une page qui se tourne, l’une des dernières étapes avant les élections législatives», s’est félicité samedi Keir Starmer à Mansfield dans les East Midlands où il célébrait l’élection de la maire travailliste Clare Ward. «Tournons la page du déclin et lançons le renouveau national avec le Labour», a-t-il ajouté, promettant notamment de rebâtir le système de santé à la dérive, après avoir appelé la veille le premier ministre Rishi Sunak à convoquer des élections législatives.

Cependant, Rishi Sunak, qui fait face à des divisions dans ses rangs, a encore défendu samedi sa politique, notamment son projet d’expulser des migrants vers le Rwanda ou encore ses baisses d’impôts. «Le Labour n’a pas gagné dans des endroits où ils ont admis devoir l’emporter» pour obtenir une majorité à l’issue des prochaines législatives. «Seuls les conservateurs ont un plan» pour le pays, a-t-il assuré dans une tribune publiée dans le journal conservateur The Telegraph.

Au total, le Labour a gagné plus de 180 sièges et va diriger huit conseils locaux supplémentaires, tandis que les conservateurs ont perdu plus de 470 sièges et lâché la main sur au moins dix conseils locaux. La montée en puissance de Reform UK, parti nationaliste et populiste, fondé par le champion du Brexit Nigel Farage a aussi de quoi inquiéter les conservateurs, qui pourraient leur céder des voix lors des législatives. Tout n’est pas rose non plus pour le Labour, qui a notamment perdu des électeurs du fait de sa position jugée par certains de ses électeurs trop pro-israélienne dans le conflit entre Israël et le Hamas à Gaza.

Peu d’enthousiasme

Il a plus bénéficié «d’une volonté (des électeurs) de battre les conservateurs» que d’un «enthousiasme» à son égard, alors que la participation est restée faible (moins de 30% dans la plupart des scrutins locaux), a estimé John Curtice, professeur de sciences politiques, dans une analyse pour le journal le i. Toutefois, «rien dans ces résultats ne vient troubler l’impression créée depuis longtemps selon laquelle les travaillistes sont en bonne voie pour remporter les prochaines élections législatives», selon lui.

Outre Londres, les travaillistes ont à ce stade remporté huit des onze scrutins municipaux qui se tenaient dans plusieurs grandes villes du pays, comme Manchester, Liverpool, Leeds ou Sheffield (South Yorkshire), mais aussi dans l’agglomération de York et North Yorkshire, là même où se trouve la circonscription du Premier ministre.

Alors que le dépouillement est toujours en cours dans le très disputé West Midlands (Birmingham), les conservateurs doivent se contenter pour l’instant d’une seule victoire, avec la réélection du maire conservateur de Tees Valley (est), Ben Houchen, annoncée vendredi. Rishi Sunak avait couru le féliciter, y voyant un signe que les conservateurs peuvent encore renverser la vapeur avant les législatives. Cette victoire est la preuve que «les conservateurs tiennent leur promesse», avait-il déclaré, vantant notamment la réussite de plusieurs projets économiques, et se disant convaincu que les électeurs «resteront fidèles aussi» aux conservateurs lors des législatives.