DIRECT. Fourgon attaqué dans l’Eure: Mohamed Amra avait tenté de s’évader dimanche

Un fourgon pénitentiaire, qui s'occupait du transfert d'un détenu, a été attaqué ce mardi matin au niveau du péage d'Incarville dans l'Eure. Deux agents pénitentiaires sont morts et trois autres sont blessés après l'attaque. Le détenu, Mohamed Amra, a pris la fuite avec les assaillants. L'ESSENTIEL Un fourgon pénitentiaire a été attaqué par plusieurs hommes


Un fourgon pénitentiaire, qui s’occupait du transfert d’un détenu, a été attaqué ce mardi matin au niveau du péage d’Incarville dans l’Eure. Deux agents pénitentiaires sont morts et trois autres sont blessés après l’attaque. Le détenu, Mohamed Amra, a pris la fuite avec les assaillants.

L’ESSENTIEL

  • Un fourgon pénitentiaire a été attaqué par plusieurs hommes armés ce mardi 14 mai vers 11h au niveau du péage d’Incarville (Eure). Lire l’article
  • Au moins deux agents pénitentiaires sont morts et trois autres sont blessés. Lire l’article
  • Le détenu qui était transféré via ce convoi pénitentiaire a pris la fuite avec les assaillants. Il s’agit de Mohamed Amra, un homme de 30 ans, surnommé « La Mouche », déjà connu des services de police et de justice. Lire l’article
  • Le plan Épervier a été déclenché pour retrouver les assaillants et le détenu en fuite depuis l’attaque. Lire l’article

Le plan Épervier a été levé

Le plan Épervier est désormais levé comme l’a indiqué une source proche du dossier à BFMTV. Ce plan est par nature limité dans le temps – maximum 4 heures. Le dispositif de recherche va toutefois évoluer, les suspects recherchés n’ayant pas été trouvés à ce stade.

« Comment on peut ôter des vies comme ça ? »: la mère du détenu réagit à son évasion

La mère du détenu a pris la parole auprès de nos confrères de RTL. Elle confie son émotion après cette évasion ayant coûté la vie à deux agents. Elle dit avoir « craqué » et « pleuré » en apprenant la nouvelle.

« Comment on peut ôter des vies comme ça? », s’interroge-t-elle.

Le garde des Sceaux va rencontrer l’intersyndicale demain à 14 heures

L’entourage d’Éric Dupond-Moretti indique à BFMTV que celui-ci va rencontrer demain à 14 heures l’intersyndicale, qui réclame des mesures après le drame.

En déplacement à Caen pour rencontrer les collègues et les familles des victimes, le garde des Sceaux avait assuré que des « réflexions » seraient « conduites ».

« Ce qui est arrivé n’est pas arrivé dans la pénitentiaire depuis 1992. Ce drame absolu, cette horreur totale, nous oblige bien sûr », a assuré le ministre de la Justice.

La sortie Incarville de l’A13 reste fermée

La préfecture de l’Eure annonce que la sortie Incarville de l’autoroute A13 vers l’A154 « reste fermée dans le sens Rouen (en direction) d’Évreux ».

« Pour se rendre à Louviers et Évreux, les automobilistes venant de Rouen sont invités à prendre la sortie 17, plus au Sud en direction de Paris », précise-t-elle.

Mohamed Amra avait tenté de s’évader dimanche en sciant les barreaux de sa cellule

L’avocat de Mohamed Amra indique à BFMTV que celui-ci avait tenté de s’évader ce dimanche de la maison d’arrêt d’Évreux, en sciant les barreaux de sa cellule. Une procédure disciplinaire aurait été déclenchée après la découverte de ces faits.

« Cet élément laisse penser qu’il y avait une tentative d’évasion en préparation », souligne Maître Hugues Vivier sur BFMTV.

Il indique être « complètement abasourdi » par la nouvelle de cette évasion violente. L’avocat adresse « ses pensées pour le personnel pénitentiaire ».

Les syndicats appellent « au blocage de l’ensemble des établissements et structures pénitentiaires »

Dans un communiqué, les syndicats du milieu pénitentiaire « appellent au blocage de l’ensemble des établissements et structures pénitentiaires » pour exprimer leur « émotion » après la mort de leurs deux collègues en service.

Les représentants réclament six mesures d’urgence comme la réduction du nombre d’extractions à la faveur de visioconférences, la fin des « escortes ‘panachées' » ou la mise à disposition d’équipements « mieux adaptés ».

Une audience est demandée dès demain au ministre de la Justice par l’intersyndicale.

Les images de l’attaque du fourgon pénitentiaire

Les images de l’attaque du fourgon pénitentiaire, filmées par la vidéosurveillance du péage, montrent une voiture bélier qui fonce sur le fourgon après le passage des barrières de sécurité du péage.

Un commando, cagoulé et vêtu de noir, sort alors du véhicule et tire à l’arme lourde sur le convoi pénitentiaire avant d’extraire le détenu et prendre la fuite.

Une minute de silence respectée à l’Assemblée nationale

Avant la prise de parole de Gabriel Attal au Palais-Bourbon, les députés ont respecté une minute de silence pour rendre hommage aux agents pénitentiaires tués.

Qui est Mohamed Amra, le détenu en fuite?

Mohamed Amra, 30 ans, a pris la fuite avec les assaillants après l’attaque mortelle du fourgon dans l’Eure. Le détenu était de retour du tribunal de Rouen où il était convoqué par juge d’instruction au moment des faits, a appris BFMTV de sources concordantes.

Surnommé « La Mouche », il est connu des services de police et de justice. Ce matin, il était notamment entendu par le juge d’instruction de Rouen sur un dossier de tentative d’homicide dans lequel il est mis en examen.

Plus d’informations ici.

Le préfet de l’Eure annonce l’ouverture d’une cellule de soutien psychologique

Le préfet de l’Eure annonce sur X l’ouverture d’une cellule de soutien psychologique « pour les témoins de l’attaque ». Les personnes qui le souhaitent peuvent composer le 15.

Le préfet annonce également la mise en place d’une cellule de crise à la préfecture de l’Eure.

Gabriel Attal rend hommage aux deux agents « morts en accomplissant leur devoir »

« Ce matin deux agents de l’administration pénitentiaire sont morts en accomplissant leurs devoirs », a réagi Gabriel Attal depuis l’Assemblée nationale.

« Tout sera mis en oeuvre pour retrouver les auteurs de ce crime abject », a déclaré le Premier ministre. « Nous n’économiserons aucun moyen, aucun effort. Nous les traquerons, nous les trouverons et, je vous le dis, ils paieront. »

Lors de son allocution, Gabriel Attal a rendu également hommage aux trois agents blessés au cours de l’attaque.

L’homme en fuite était un détenu particulièrement surveillé, annonce le parquet de Paris

Le détenu en fuite après l’attaque du fourgon était un « détenu particulièrement surveillé » (DPS), annonce Laure Beccuau, procureure de Paris dans un communiqué.

La Juridiction nationale de lutte contre la criminalité organisée saisit de l’enquête

Dans un communiqué, Laure Beccuau, procureure de la république de Paris annonce avoir saisi la Juridiction nationale de lutte contre la criminalité organisée (Junalco) de l’enquête sur l’attaque mortelle du fourgon. « Les magistrats du parquet de Paris se rendent sur place »précise la magistrate.

Le parquet de la Junalco annonce saisir l’Office central de lutte contre la criminalité et la police judiciaire de Rouen de l’enquête portant notamment sur les infractions: « meurtre en tentative de meurtre en bande organisée, évasion et bande organisée, acquisition et détention d’arme de guerre et association de malfaiteurs en vue de la commission d’un crime ».

La juridiction confirme « à ce stade », la mort de deux agents pénitentiaires « dans cette attaque à l’arme longue ». « Deux sont en urgence absolue » ajoute-t-elle. Il s’agit de deux des trois agents blessés au cours de l’attaque.

Éric Ciotti dénonce « un assassinat terrifiant »

« C’est une barrière supplémentaire qui a été franchie. C’est un déchaînement de violence qu’il faut naturellement condamner (…) qu’il faut combattre par tous les moyens », déplore Éric Ciotti, le président des Républicains, après l’attaque mortelle du fourgon.

« J’espère que les auteurs de cet assassinat terrifiant seront très vite appréhendés, ajoute l’homme politique. Et qu’au-delà, il y aura une forme de prise de conscience sur la dégradation terrifiante des conditions de sécurité dans notre pays. »

Le pronostic vital de deux des trois agents blessés « engagé », selon le ministre de la Justice

Le pronostic vital de deux des trois agents blessés dans l’attaque du fourgon « est au moment où je vous parle engagé », annonce Éric Dupond-Moretti.

« Tout, je dis bien tout, sera mis en oeuvre pour retrouver les auteurs de ce crime ignoble », affirme le ministre de la Justice. « Ce sont des gens pour qui la vie ne pèse rien. Ils seront interpellés, ils seront jugés, et ils seront châtiés à la hauteur du crime qu’ils ont commis », poursuit Éric Dupond-Moretti.

« Notre pays est en deuil »: la prise de parole émue d’Éric Dupond-Moretti après l’attaque

« Notre pays est en deuil » a réagi le garde des Sceaux après l’attaque du convoi pénitentiaire dans l’Eure.

Au cours de sa prise de parole, le ministre de la Justice a rendu hommage deux agents pénitentiaires tués dans l’attaque.

« Deux hommes sont morts, l’un d’entre eux laisse une femme et deux enfants qui devaient fêter leur 21e anniversaire dans deux jours », rapporte Éric Dupond-Moretti.

« L’autre laisse une femme enceinte de cinq mois, des parents et bien sûr des amis, ajoute le garde des Sceaux. J’ai d’abord une pensée émue pour eux. »

Plan Épervier: 200 gendarmes mobilisés

Le plan Épervier est déclenché depuis la fin de matinée pour tenter de retrouver les auteurs de l’attaque mortelle d’un fourgon entre Rouen et Évreux. Les assaillants et le détenu ont pris la fuite après les faits.

Ce dispositif dirigé par la gendarmerie met en alerte les différents échelons de commandement et mobilise toutes les unités sur le terrain pour un temps donné et dans un périmètre défini. 200 gendarmes sont mobilisés ainsi que des policiers.

Plus d’informations ici.

« Un choc pour tous »: Emmanuel Macron s’exprime après l’attaque

Emmanuel Macron s’exprime après l’attaque du fourgon. « L’attaque de ce matin, qui a coûté la vie à des agents de l’administration pénitentiaire, est un choc pour nous tous », réagit le président de la République sur X.

« La Nation se tient aux côtés des familles, des blessés et de leurs collègues », poursuit Emmanuel Macron. « Tout est mis en œuvre pour retrouver les auteurs de ce crime afin que justice soit rendue au nom du peuple français. Nous serons intraitables. »

Gérald Darmanin annonce la mobilisation de « plusieurs centaines de policiers et de gendarmes »

Le ministre de l’Intérieur annonce sur X la mobilisation de « plusieurs centaines de policiers et de gendarmes » sur son instruction après l’attaque du fourgon dans l’Eure.

« Tous les moyens sont mis en oeuvre pour retrouver ces criminels », ajoute Gérald Darmanin qui présente ses « condoléances sincères et attristées aux familles endeuillées et aux agents du ministère de la Justice ».

200 gendarmes sont mobilisés après l’attaque du fourgon

200 gendarmes sont mobilisés après l’attaque du fourgon pénitentiaire dans l’Eure, a appris BFMTV de source gendarmerie. Ils viennent des départements de l’Eure, de la Seine-Maritime, du Calvados et des Yvelines.

Des gendarmes départementaux, des motards, des gendarmes de la section de Rouen, un hélicoptère ainsi que le GIGN sont notamment mobilisés.

Le fourgon attaqué sur le chemin en direction de la prison

Le détenu en fuite a été entendu ce mardi matin par le juge d’instruction de Rouen pour une tentative d’homicide. L’attaque du fourgon pénitentaire a eu lieu sur le chemin du retour, en direction de la prison d’Évreux.

Le profil du détenu en fuite après l’attaque du fourgon pénitentiaire

Un détenu est en fuite après l’attaque d’un fourgon pénitentiaire à un péage dans l’Eure. L’homme est âgé de 30 ans, a appris BFMTV d’une source proche de l’enquête.

Il a été condamné à 18 mois de prison ferme mardi dernier par le tribunal judiciaire d’Évreux pour des vols aggravés, notamment des vols dans des supermarchés et des commerces dans la banlieue d’Évreux entre août et octobre 2019.

Le suspect est mis en examen pour tentative d’homicide à Saint-Étienne du-Rouvray. Il est également mis en examen à Marseille pour homicide volontaire commis le 17 juin 2022 à Aubagne sur un habitant de Dreux, dans un dossier de trafic de stupéfiants. 

Le trentenaire a été détenu aux Baumettes, à la Santé et récemment à Évreux dans le cadre de son jugement mardi dernier. L’homme n’est pas un détenu particulièrement signalé.

Le plan Épervier déclenché

Le plan Épervier est déclenché après l’attaque d’un fourgon pénitentiaire dans l’Eure et la mort d’au moins deux agents, a appris BFMTV d’une source proche de l’enquête.

« Je suis glacé d’horreur »: le président du département de l’Eure déplore un « effroyable carnage »

« Je suis glacé d’horreur par cet effroyable carnage » réagit dans un communiqué Alexandre Rassaërt, le président du conseil départemental de l’Eure. L’élu était en déplacement à Val-de-Reuil ce matin en présence du ministre Franck Riester au moment des faits.

« J’espère de tout mon coeur que le commando de tueurs qui a perpétré cette attaque sanglante sera rapidement arrêté », ajoute Alexandre Rassaërt, qui adresse « ses pensées aux familles des agents du service pénitentiaire ».

L’A154 fermée dans les deux sens de circulation

La Sanef annonce la fermeture de l’A154 dans les deux sens de circulation après l’attaque d’un fourgon pénitentiaire au péage d’Incarville.

Éric Dupond-Moretti annonce se rendre à la cellule de crise du ministère de la Justice

Le ministre de la Justice, Éric Dupond-Moretti s’exprime sur X après l’attaque d’un convoi pénitentiaire dans l’Eure. « Deux de nos agents pénitentiaires sont décédés, trois sont gravement blessés. Toutes mes pensées vont aux victimes, à leur famille et à leurs collègues », écrit le garde des Sceaux.

Éric Dupond-Moretti annonce se rendre immédiatement à la cellule de crise du ministère de la Justice.

Les premières réactions politiques

Les réactions politiques se multiplient après l’attaque d’un fourgon dans l’Eure. « C’est avec un effroi et une immense tristesse que nous apprenons l’attaque d’un véhicule de l’administration pénitentiaire à Incarville, et la mort d’agents », réagit sur X Jordan Bardella tête de liste du Rassemblement national aux Européennes. « Toutes mes condoléances aux familles. »

« Quand un véhicule pénitentiaire est assailli et que ses agents sont assassinés, c’est toute la Justice, et tout le peuple français, qui sont pris pour cibles », réagit de son côté Éric Zemmour. « La France doit se doter des moyens de gagner sans appel à la guerre qui lui est déclarée », ajoute le président de Reconquête.

Le détenu en fuite, le GIGN mobilisé

Le détenu transféré par le convoi pénitentiaire a pris la fuite avec les assaillants. Le GIGN central, basé à Versailles, est engagé, et se projette sur place pour venir en appui des enquêteurs déjà mobilisés, a expliqué une source proche de l’enquête à BFMTV.

Au moins deux agents tués

Au moins deux agents pénitentiaires sont morts et trois autres sont blessés.

Une attaque mortelle d’un fourgon pénitentiaire dans l’Eure

Bonjour et bienvenue dans ce direct consacré à l’attaque survenue ce matin sur un convoi pénitentiaire au niveau du péage d’Incarville dans l’Eure.

Des hommes armés s’en sont pris à ce convoi chargé du transfert d’un détenu.

BFMTV

,

Un fourgon pénitentiaire, qui s’occupait du transfert d’un détenu, a été attaqué ce mardi matin au niveau du péage d’Incarville dans l’Eure. Deux agents pénitentiaires sont morts et trois autres sont blessés après l’attaque. Le détenu, Mohamed Amra, a pris la fuite avec les assaillants.

L’ESSENTIEL

  • Un fourgon pénitentiaire a été attaqué par plusieurs hommes armés ce mardi 14 mai vers 11h au niveau du péage d’Incarville (Eure). Lire l’article
  • Au moins deux agents pénitentiaires sont morts et trois autres sont blessés. Lire l’article
  • Le détenu qui était transféré via ce convoi pénitentiaire a pris la fuite avec les assaillants. Il s’agit de Mohamed Amra, un homme de 30 ans, surnommé « La Mouche », déjà connu des services de police et de justice. Lire l’article
  • Le plan Épervier a été déclenché pour retrouver les assaillants et le détenu en fuite depuis l’attaque. Lire l’article

Le plan Épervier a été levé

Le plan Épervier est désormais levé comme l’a indiqué une source proche du dossier à BFMTV. Ce plan est par nature limité dans le temps – maximum 4 heures. Le dispositif de recherche va toutefois évoluer, les suspects recherchés n’ayant pas été trouvés à ce stade.

« Comment on peut ôter des vies comme ça ? »: la mère du détenu réagit à son évasion

La mère du détenu a pris la parole auprès de nos confrères de RTL. Elle confie son émotion après cette évasion ayant coûté la vie à deux agents. Elle dit avoir « craqué » et « pleuré » en apprenant la nouvelle.

« Comment on peut ôter des vies comme ça? », s’interroge-t-elle.

Le garde des Sceaux va rencontrer l’intersyndicale demain à 14 heures

L’entourage d’Éric Dupond-Moretti indique à BFMTV que celui-ci va rencontrer demain à 14 heures l’intersyndicale, qui réclame des mesures après le drame.

En déplacement à Caen pour rencontrer les collègues et les familles des victimes, le garde des Sceaux avait assuré que des « réflexions » seraient « conduites ».

« Ce qui est arrivé n’est pas arrivé dans la pénitentiaire depuis 1992. Ce drame absolu, cette horreur totale, nous oblige bien sûr », a assuré le ministre de la Justice.

La sortie Incarville de l’A13 reste fermée

La préfecture de l’Eure annonce que la sortie Incarville de l’autoroute A13 vers l’A154 « reste fermée dans le sens Rouen (en direction) d’Évreux ».

« Pour se rendre à Louviers et Évreux, les automobilistes venant de Rouen sont invités à prendre la sortie 17, plus au Sud en direction de Paris », précise-t-elle.

Mohamed Amra avait tenté de s’évader dimanche en sciant les barreaux de sa cellule

L’avocat de Mohamed Amra indique à BFMTV que celui-ci avait tenté de s’évader ce dimanche de la maison d’arrêt d’Évreux, en sciant les barreaux de sa cellule. Une procédure disciplinaire aurait été déclenchée après la découverte de ces faits.

« Cet élément laisse penser qu’il y avait une tentative d’évasion en préparation », souligne Maître Hugues Vivier sur BFMTV.

Il indique être « complètement abasourdi » par la nouvelle de cette évasion violente. L’avocat adresse « ses pensées pour le personnel pénitentiaire ».

Les syndicats appellent « au blocage de l’ensemble des établissements et structures pénitentiaires »

Dans un communiqué, les syndicats du milieu pénitentiaire « appellent au blocage de l’ensemble des établissements et structures pénitentiaires » pour exprimer leur « émotion » après la mort de leurs deux collègues en service.

Les représentants réclament six mesures d’urgence comme la réduction du nombre d’extractions à la faveur de visioconférences, la fin des « escortes ‘panachées' » ou la mise à disposition d’équipements « mieux adaptés ».

Une audience est demandée dès demain au ministre de la Justice par l’intersyndicale.

Les images de l’attaque du fourgon pénitentiaire

Les images de l’attaque du fourgon pénitentiaire, filmées par la vidéosurveillance du péage, montrent une voiture bélier qui fonce sur le fourgon après le passage des barrières de sécurité du péage.

Un commando, cagoulé et vêtu de noir, sort alors du véhicule et tire à l’arme lourde sur le convoi pénitentiaire avant d’extraire le détenu et prendre la fuite.

Une minute de silence respectée à l’Assemblée nationale

Avant la prise de parole de Gabriel Attal au Palais-Bourbon, les députés ont respecté une minute de silence pour rendre hommage aux agents pénitentiaires tués.

Qui est Mohamed Amra, le détenu en fuite?

Mohamed Amra, 30 ans, a pris la fuite avec les assaillants après l’attaque mortelle du fourgon dans l’Eure. Le détenu était de retour du tribunal de Rouen où il était convoqué par juge d’instruction au moment des faits, a appris BFMTV de sources concordantes.

Surnommé « La Mouche », il est connu des services de police et de justice. Ce matin, il était notamment entendu par le juge d’instruction de Rouen sur un dossier de tentative d’homicide dans lequel il est mis en examen.

Plus d’informations ici.

Le préfet de l’Eure annonce l’ouverture d’une cellule de soutien psychologique

Le préfet de l’Eure annonce sur X l’ouverture d’une cellule de soutien psychologique « pour les témoins de l’attaque ». Les personnes qui le souhaitent peuvent composer le 15.

Le préfet annonce également la mise en place d’une cellule de crise à la préfecture de l’Eure.

Gabriel Attal rend hommage aux deux agents « morts en accomplissant leur devoir »

« Ce matin deux agents de l’administration pénitentiaire sont morts en accomplissant leurs devoirs », a réagi Gabriel Attal depuis l’Assemblée nationale.

« Tout sera mis en oeuvre pour retrouver les auteurs de ce crime abject », a déclaré le Premier ministre. « Nous n’économiserons aucun moyen, aucun effort. Nous les traquerons, nous les trouverons et, je vous le dis, ils paieront. »

Lors de son allocution, Gabriel Attal a rendu également hommage aux trois agents blessés au cours de l’attaque.

L’homme en fuite était un détenu particulièrement surveillé, annonce le parquet de Paris

Le détenu en fuite après l’attaque du fourgon était un « détenu particulièrement surveillé » (DPS), annonce Laure Beccuau, procureure de Paris dans un communiqué.

La Juridiction nationale de lutte contre la criminalité organisée saisit de l’enquête

Dans un communiqué, Laure Beccuau, procureure de la république de Paris annonce avoir saisi la Juridiction nationale de lutte contre la criminalité organisée (Junalco) de l’enquête sur l’attaque mortelle du fourgon. « Les magistrats du parquet de Paris se rendent sur place »précise la magistrate.

Le parquet de la Junalco annonce saisir l’Office central de lutte contre la criminalité et la police judiciaire de Rouen de l’enquête portant notamment sur les infractions: « meurtre en tentative de meurtre en bande organisée, évasion et bande organisée, acquisition et détention d’arme de guerre et association de malfaiteurs en vue de la commission d’un crime ».

La juridiction confirme « à ce stade », la mort de deux agents pénitentiaires « dans cette attaque à l’arme longue ». « Deux sont en urgence absolue » ajoute-t-elle. Il s’agit de deux des trois agents blessés au cours de l’attaque.

Éric Ciotti dénonce « un assassinat terrifiant »

« C’est une barrière supplémentaire qui a été franchie. C’est un déchaînement de violence qu’il faut naturellement condamner (…) qu’il faut combattre par tous les moyens », déplore Éric Ciotti, le président des Républicains, après l’attaque mortelle du fourgon.

« J’espère que les auteurs de cet assassinat terrifiant seront très vite appréhendés, ajoute l’homme politique. Et qu’au-delà, il y aura une forme de prise de conscience sur la dégradation terrifiante des conditions de sécurité dans notre pays. »

Le pronostic vital de deux des trois agents blessés « engagé », selon le ministre de la Justice

Le pronostic vital de deux des trois agents blessés dans l’attaque du fourgon « est au moment où je vous parle engagé », annonce Éric Dupond-Moretti.

« Tout, je dis bien tout, sera mis en oeuvre pour retrouver les auteurs de ce crime ignoble », affirme le ministre de la Justice. « Ce sont des gens pour qui la vie ne pèse rien. Ils seront interpellés, ils seront jugés, et ils seront châtiés à la hauteur du crime qu’ils ont commis », poursuit Éric Dupond-Moretti.

« Notre pays est en deuil »: la prise de parole émue d’Éric Dupond-Moretti après l’attaque

« Notre pays est en deuil » a réagi le garde des Sceaux après l’attaque du convoi pénitentiaire dans l’Eure.

Au cours de sa prise de parole, le ministre de la Justice a rendu hommage deux agents pénitentiaires tués dans l’attaque.

« Deux hommes sont morts, l’un d’entre eux laisse une femme et deux enfants qui devaient fêter leur 21e anniversaire dans deux jours », rapporte Éric Dupond-Moretti.

« L’autre laisse une femme enceinte de cinq mois, des parents et bien sûr des amis, ajoute le garde des Sceaux. J’ai d’abord une pensée émue pour eux. »

Plan Épervier: 200 gendarmes mobilisés

Le plan Épervier est déclenché depuis la fin de matinée pour tenter de retrouver les auteurs de l’attaque mortelle d’un fourgon entre Rouen et Évreux. Les assaillants et le détenu ont pris la fuite après les faits.

Ce dispositif dirigé par la gendarmerie met en alerte les différents échelons de commandement et mobilise toutes les unités sur le terrain pour un temps donné et dans un périmètre défini. 200 gendarmes sont mobilisés ainsi que des policiers.

Plus d’informations ici.

« Un choc pour tous »: Emmanuel Macron s’exprime après l’attaque

Emmanuel Macron s’exprime après l’attaque du fourgon. « L’attaque de ce matin, qui a coûté la vie à des agents de l’administration pénitentiaire, est un choc pour nous tous », réagit le président de la République sur X.

« La Nation se tient aux côtés des familles, des blessés et de leurs collègues », poursuit Emmanuel Macron. « Tout est mis en œuvre pour retrouver les auteurs de ce crime afin que justice soit rendue au nom du peuple français. Nous serons intraitables. »

Gérald Darmanin annonce la mobilisation de « plusieurs centaines de policiers et de gendarmes »

Le ministre de l’Intérieur annonce sur X la mobilisation de « plusieurs centaines de policiers et de gendarmes » sur son instruction après l’attaque du fourgon dans l’Eure.

« Tous les moyens sont mis en oeuvre pour retrouver ces criminels », ajoute Gérald Darmanin qui présente ses « condoléances sincères et attristées aux familles endeuillées et aux agents du ministère de la Justice ».

200 gendarmes sont mobilisés après l’attaque du fourgon

200 gendarmes sont mobilisés après l’attaque du fourgon pénitentiaire dans l’Eure, a appris BFMTV de source gendarmerie. Ils viennent des départements de l’Eure, de la Seine-Maritime, du Calvados et des Yvelines.

Des gendarmes départementaux, des motards, des gendarmes de la section de Rouen, un hélicoptère ainsi que le GIGN sont notamment mobilisés.

Le fourgon attaqué sur le chemin en direction de la prison

Le détenu en fuite a été entendu ce mardi matin par le juge d’instruction de Rouen pour une tentative d’homicide. L’attaque du fourgon pénitentaire a eu lieu sur le chemin du retour, en direction de la prison d’Évreux.

Le profil du détenu en fuite après l’attaque du fourgon pénitentiaire

Un détenu est en fuite après l’attaque d’un fourgon pénitentiaire à un péage dans l’Eure. L’homme est âgé de 30 ans, a appris BFMTV d’une source proche de l’enquête.

Il a été condamné à 18 mois de prison ferme mardi dernier par le tribunal judiciaire d’Évreux pour des vols aggravés, notamment des vols dans des supermarchés et des commerces dans la banlieue d’Évreux entre août et octobre 2019.

Le suspect est mis en examen pour tentative d’homicide à Saint-Étienne du-Rouvray. Il est également mis en examen à Marseille pour homicide volontaire commis le 17 juin 2022 à Aubagne sur un habitant de Dreux, dans un dossier de trafic de stupéfiants. 

Le trentenaire a été détenu aux Baumettes, à la Santé et récemment à Évreux dans le cadre de son jugement mardi dernier. L’homme n’est pas un détenu particulièrement signalé.

Le plan Épervier déclenché

Le plan Épervier est déclenché après l’attaque d’un fourgon pénitentiaire dans l’Eure et la mort d’au moins deux agents, a appris BFMTV d’une source proche de l’enquête.

« Je suis glacé d’horreur »: le président du département de l’Eure déplore un « effroyable carnage »

« Je suis glacé d’horreur par cet effroyable carnage » réagit dans un communiqué Alexandre Rassaërt, le président du conseil départemental de l’Eure. L’élu était en déplacement à Val-de-Reuil ce matin en présence du ministre Franck Riester au moment des faits.

« J’espère de tout mon coeur que le commando de tueurs qui a perpétré cette attaque sanglante sera rapidement arrêté », ajoute Alexandre Rassaërt, qui adresse « ses pensées aux familles des agents du service pénitentiaire ».

L’A154 fermée dans les deux sens de circulation

La Sanef annonce la fermeture de l’A154 dans les deux sens de circulation après l’attaque d’un fourgon pénitentiaire au péage d’Incarville.

Éric Dupond-Moretti annonce se rendre à la cellule de crise du ministère de la Justice

Le ministre de la Justice, Éric Dupond-Moretti s’exprime sur X après l’attaque d’un convoi pénitentiaire dans l’Eure. « Deux de nos agents pénitentiaires sont décédés, trois sont gravement blessés. Toutes mes pensées vont aux victimes, à leur famille et à leurs collègues », écrit le garde des Sceaux.

Éric Dupond-Moretti annonce se rendre immédiatement à la cellule de crise du ministère de la Justice.

Les premières réactions politiques

Les réactions politiques se multiplient après l’attaque d’un fourgon dans l’Eure. « C’est avec un effroi et une immense tristesse que nous apprenons l’attaque d’un véhicule de l’administration pénitentiaire à Incarville, et la mort d’agents », réagit sur X Jordan Bardella tête de liste du Rassemblement national aux Européennes. « Toutes mes condoléances aux familles. »

« Quand un véhicule pénitentiaire est assailli et que ses agents sont assassinés, c’est toute la Justice, et tout le peuple français, qui sont pris pour cibles », réagit de son côté Éric Zemmour. « La France doit se doter des moyens de gagner sans appel à la guerre qui lui est déclarée », ajoute le président de Reconquête.

Le détenu en fuite, le GIGN mobilisé

Le détenu transféré par le convoi pénitentiaire a pris la fuite avec les assaillants. Le GIGN central, basé à Versailles, est engagé, et se projette sur place pour venir en appui des enquêteurs déjà mobilisés, a expliqué une source proche de l’enquête à BFMTV.

Au moins deux agents tués

Au moins deux agents pénitentiaires sont morts et trois autres sont blessés.

Une attaque mortelle d’un fourgon pénitentiaire dans l’Eure

Bonjour et bienvenue dans ce direct consacré à l’attaque survenue ce matin sur un convoi pénitentiaire au niveau du péage d’Incarville dans l’Eure.

Des hommes armés s’en sont pris à ce convoi chargé du transfert d’un détenu.

BFMTV

Les plus lus