Cinq morts dans des frappes russes sur l’est et le nord-est de l’Ukraine

Cinq personnes dont un père et sa fille ont été tuées et une vingtaine d'autres ont été blessées mercredi lors de plusieurs frappes russes dans l'est et le nord-est de l'Ukraine, ont annoncé les autorités régionales. Deux civils qui se trouvaient dans une voiture ont été tués par une bombe aérienne guidée lancée par les


Cinq morts dans des frappes russes sur l’est et le nord-est de l’Ukraine

Cinq personnes dont un père et sa fille ont été tuées et une vingtaine d’autres ont été blessées mercredi lors de plusieurs frappes russes dans l’est et le nord-est de l’Ukraine, ont annoncé les autorités régionales. Deux civils qui se trouvaient dans une voiture ont été tués par une bombe aérienne guidée lancée par les forces russes dans la région de Kharkiv, située dans le nord-est de l’Ukraine, a indiqué le gouverneur, Oleg Synegoubov.

Il s’agit d’une femme de 38 ans et de son père, a précisé le parquet général ukrainien. «À 10H00 du matin, les Russes ont frappé une voiture et une maison à Zolotchiv», village situé à une quinzaine de kilomètres de la frontière russe, à l’aide de «bombes aériennes guidées», a déclaré Oleg Synegoubov. Treize autres personnes ont été blessées, dont un enfant de 11 ans, a-t-il précisé sur Telegram.

Plus tard dans la journée, une femme de 67 a succombé à ses blessures à la suite d’un bombardement russe sur le village de Lelioukivka, dans la même région, a indiqué le gouverneur. La région de Kharkiv, frontalière de la Russie et dont une importante partie avait été occupée par l’armée de Moscou au début de son invasion, avant une première contre-offensive de Kiev à l’automne 2022, reste sous un feu quasi-constant.

Attaque de drone

Ces derniers mois, la Russie a utilisé de nouvelles et puissantes bombes aériennes guidées aux conséquences dévastatrices. Comme ailleurs sur le front, depuis l’échec de la grande contre-offensive ukrainienne de l’été 2023, ce sont les forces russes qui sont à l’initiative dans la région de Kharkiv. Une frappe russe distincte a fait deux morts et six blessés à Gouïrnyk, petite localité située à une quinzaine de kilomètres de la ligne de front dans la région de Donetsk (est), a déclaré sur Telegram son gouverneur Vadim Filachkine.

Des tirs d’artillerie et une attaque de drone russe ont aussi fait quatre blessés à Nioukopol, dans le centre-est du pays, a indiqué le gouverneur régional Serguiï Lyssak. Le responsable a affirmé que les troupes russes avaient attaqué la ville à l’aide de lance-roquettes «Ouragan», partageant des photos d’une maison incendiée.


Un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *