Aurores boréales: les images de la « super-tempête solaire » à l’origine du phénomène

La NASA a partagé les images de l'activité du soleil de ces derniers jours. Elles montrent d'impressionnantes éruptions solaires qui ont donné lieu à des aurores boréales. D'impressionnantes aurores boréales ont été aperçues pendant trois nuits consécutives du 10 au 13 mai dans le ciel de plusieurs pays dont la France en raison d'une tempête


La NASA a partagé les images de l’activité du soleil de ces derniers jours. Elles montrent d’impressionnantes éruptions solaires qui ont donné lieu à des aurores boréales.

D’impressionnantes aurores boréales ont été aperçues pendant trois nuits consécutives du 10 au 13 mai dans le ciel de plusieurs pays dont la France en raison d’une tempête solaire « extrême ». Mais le spectacle n’était pas seulement visible à la surface de la Terre. La Nasa a publié sur ses réseaux sociaux les images des éruptions solaires à l’origine du phénomène.

« Du 3 au 9 mai 2024, l’observatoire des dynamiques solaires de la NASA a observé 82 éruptions solaires notables » écrit l’agence spatiale américaine sur X, précisant qu’il s’agit « de géantes explosions sur le soleil qui envoient de l’énergie, de la lumière et des particules à haute vitesse dans l’espace ».

« La première super-tempête en 20 ans »

Ce tweet est accompagné d’une vidéo montrant les différentes explosions observées pendant la semaine à la surface du soleil.

Même constat les 10 et 11 mai où deux importantes éruptions ont été relevées par la NASA, bien visibles sur les images partagées.

Si « aucune » des éruptions solaires prises individuellement n’a été « particulièrement impressionnante en terme de vitesse ou de taille », « il y en a eu une telle série ininterrompue qu’elles se sont toutes mélangées dans l’espace et ont produit la première super-tempête en plus de 20 ans », a expliqué Mathew Owens, professeur de physique spatiale à l’Université de Reading, à l’AFP.

La tempête géomagnétique classée de niveau 5, soit le niveau maximum sur l’échelle utilisée, a été tellement forte que des aurores boréales ont été visibles dans de nombreux pays comme la France et les Etats-Unis.

Les images des aurores boréales observées dans le ciel du Val-d'Oise dans la nuit du 10 au 11 mai 2024.
Les images des aurores boréales observées dans le ciel du Val-d’Oise dans la nuit du 10 au 11 mai 2024. © Alexis Lalemant

Le dernier événement atteignant le niveau 5 remonte à octobre 2003, un épisode surnommé « les tempêtes d’Halloween ».

Emilie Roussey avec AFP

,

La NASA a partagé les images de l’activité du soleil de ces derniers jours. Elles montrent d’impressionnantes éruptions solaires qui ont donné lieu à des aurores boréales.

D’impressionnantes aurores boréales ont été aperçues pendant trois nuits consécutives du 10 au 13 mai dans le ciel de plusieurs pays dont la France en raison d’une tempête solaire « extrême ». Mais le spectacle n’était pas seulement visible à la surface de la Terre. La Nasa a publié sur ses réseaux sociaux les images des éruptions solaires à l’origine du phénomène.

« Du 3 au 9 mai 2024, l’observatoire des dynamiques solaires de la NASA a observé 82 éruptions solaires notables » écrit l’agence spatiale américaine sur X, précisant qu’il s’agit « de géantes explosions sur le soleil qui envoient de l’énergie, de la lumière et des particules à haute vitesse dans l’espace ».

« La première super-tempête en 20 ans »

Ce tweet est accompagné d’une vidéo montrant les différentes explosions observées pendant la semaine à la surface du soleil.

Même constat les 10 et 11 mai où deux importantes éruptions ont été relevées par la NASA, bien visibles sur les images partagées.

Si « aucune » des éruptions solaires prises individuellement n’a été « particulièrement impressionnante en terme de vitesse ou de taille », « il y en a eu une telle série ininterrompue qu’elles se sont toutes mélangées dans l’espace et ont produit la première super-tempête en plus de 20 ans », a expliqué Mathew Owens, professeur de physique spatiale à l’Université de Reading, à l’AFP.

La tempête géomagnétique classée de niveau 5, soit le niveau maximum sur l’échelle utilisée, a été tellement forte que des aurores boréales ont été visibles dans de nombreux pays comme la France et les Etats-Unis.

Les images des aurores boréales observées dans le ciel du Val-d'Oise dans la nuit du 10 au 11 mai 2024.
Les images des aurores boréales observées dans le ciel du Val-d’Oise dans la nuit du 10 au 11 mai 2024. © Alexis Lalemant

Le dernier événement atteignant le niveau 5 remonte à octobre 2003, un épisode surnommé « les tempêtes d’Halloween ».

Emilie Roussey avec AFP

,