Après son débat face à Gabriel Attal, les Français donnent un léger avantage à Jordan Bardella

Dans le match des jeunes loups de la politique française, Jordan Bardella remporte d’une courte tête la victoire, selon le dernier sondage Odoxa-Backbone pour Le Figaro. Sur les huit grands domaines d'action testés dans le sondage et abordés durant l'émission, le président du Rassemblement national (RN) a été jugé, en moyenne, plus convaincant par 51%


Dans le match des jeunes loups de la politique française, Jordan Bardella remporte d’une courte tête la victoire, selon le dernier sondage Odoxa-Backbone pour Le Figaro. Sur les huit grands domaines d’action testés dans le sondage et abordés durant l’émission, le président du Rassemblement national (RN) a été jugé, en moyenne, plus convaincant par 51% des Français exposés au débat contre 46% pour le premier ministre.

À découvrir

Dans le détail, l’eurodéputé RN gagne le match dans les thèmes de prédilection de son parti. Ainsi, sur l’immigration, 63% des Français exposés au débat estiment qu’il a été meilleur contre 33% pour l’ancien ministre de l’Éducation. Le dauphin de Marine Le Pen fait aussi mieux que son adversaire sur les thèmes de la défense de l’industrie (52% vs 44%), de l’énergie et de la place du nucléaire (52% vs 44%) et sur l’agriculture (51% vs 46%).

À l’inverse, le chef du gouvernement a été jugé plus convaincant en ce qui concerne le fonctionnement de l’Union européenne (UE) (49% vs 48%), sur l’économie (49% vs 48%), ainsi que sur l’environnement (53% vs 43%). Au sujet de la défense et la guerre en Ukraine, les Français exposés à la joute verbale ont renvoyé dos à dos les deux hommes (48% chacun).

Tous les deux considérés comme d’excellents communicants, dans le match de la forme, la bataille a fait rage. Sur les qualités personnelles prêtées aux deux hommes, Gabriel Attal est jugé comme étant le meilleur par 47% des Français exposés au débat contre 46% pour Jordan Bardella.

Le président du RN est considéré plus «proche des gens» (49% vs 45% pour Attal), plus «charismatique» (49% vs 44%), davantage «rassembleur» (48% vs 45%) et «ayant le plus d’autorité» (47% vs 46%). Le premier ministre est lui jugé comme étant plus «dynamique» (47% vs 46%), inspirant «davantage confiance» (50% vs 43%), et est perçu comme ayant le plus «la stature d’un homme d’État» (50% vs 42%) et comme étant le plus «compétent» (52% vs 41%).

Concernant la visibilité du face-à-face, 40% de la population a été exposée de près ou de loin au débat. 11% déclarent l’avoir regardé en entier, 14% en partie et 15% ont vu, lu ou entendu des commentaires à ce sujet. Ce duel a par ailleurs eu un impact plutôt positif sur l’opinion puisque 45% des Français y étant exposés considèrent que cela a «renforcé leur volonté» d’aller voter lors des élections européennes contre seulement 9% qui sont désormais moins motivés. 40% des sondés déclarent que la prestation de Jordan Bardella a renforcé leur volonté de voter en faveur de la liste RN. Dans une élection où l’objectif principal des candidats est de mobiliser son électorat, Gabriel Attal fait nettement moins bien puisque seul 21% des personnes exposées au débat en sortent davantage convaincus de voter pour la liste du camp Macron.