Albi : valse des parcelles sur les friches de Cantepau

Urbanisme - Aménagement, Politique, Tarn Publié le 17/05/2024 à 18:44 , mis à jour à 18:58 Martine Lecaudey l'essentiel Les délibérations présentées mardi en conseil d’agglo devraient commencer à répondre aux interrogations pointées par certains opposants, autour du projet d’Hôtel d’agglo prévu à Albi, sur une friche commerciale du quartier de Cantepau à Albi. Les


Publié le
, mis à jour

l’essentiel
Les délibérations présentées mardi en conseil d’agglo devraient commencer à répondre aux interrogations pointées par certains opposants, autour du projet d’Hôtel d’agglo prévu à Albi, sur une friche commerciale du quartier de Cantepau à Albi.

Les questions ne devraient décidément pas manquer, mardi en conseil communautaire, autour du projet de construction d’un Hôtel pour héberger 320 agents des services communautaires sur la friche de Cantepau à Albi.

Les premières salves, lancées mercredi par le Collectif pour Albi, opposition municipale de gauche (La Dépêche du 17 mai), pointaient de nombreuses « questions sans réponse ». Les élus communautaires devraient y voir plus clair mardi, avant de voter, avec les délibérations proposées par la présidente de l’agglo.

A lire aussi :
Le projet d’hôtel d’Agglo revient secouer le conseil de l’Albigeois

En particulier sur le jeu d’achat revente et de vente rachat autour de certaines parcelles de la friche de Cantepau concernée par le projet d’Hôtel.

Une entreprise intéressée

Fin 2019, la communauté d’agglo avait fait acheter par la Foncière d’Occitanie une première parcelle de 1 104 m2, celle où se situait le restaurant Poivre rouge. L’une des délibérations du conseil communautaire de mardi portera sur la revente de cette parcelle à Bertrand Guilhem, directeur du groupe familial albigeois 3CI, propriétaire depuis deux ans de près de 4 ha de cette friche commerciale de Cantepau.

Cette entreprise « a manifesté son intérêt pour l’acquisition de cette parcelle située dans l’emprise du programme » expliquera en substance mardi Roland Gilles, adjoint à la maire d’Albi et vice-président délégué au développement économique de l’agglo.

« Le concept reste à préciser »

Le vice-président de l’agglo doit également expliquer pourquoi l’intercommunalité souhaite aujourd’hui constituer une réserve foncière, sur cette friche de Cantepau, en achetant plusieurs parcelles d’une surface totale de 2 532 m2. Une acquisition d’un montant de 480 000 € TTC, auprès de la société Albi Berthier, marchand de biens immobiliers, dont Bertrand Guilhem, l’un des dirigeants, serait, selon le site Pappers entreprises, actionnaire principal.

« La communauté d’agglomération de l’Albigeois souhaite, dans cette zone, constituer une réserve foncière qui serait dédiée, notamment, aux mobilités et plus particulièrement aux mobilités décarbonées » devra expliquer Roland Gilles mardi aux élus communautaires. En précisant que « Le concept reste à préciser en tenant compte des projets d’aménagements en cours et de ceux à venir. »

Voir les commentaires

,


Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous.

S’abonner





Lire la charte de modération

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?

Les commentaires (1)
Apalusienne
Il y a 57 minutes
Le 17/05/2024 à 18:51

Finalisez rapidement, ne perdez pas de temps avant que les joueurs de guitare viennent s’y installer..